Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 12Article 555589

General News of Thursday, 12 November 2020

Source: www.camerounweb.com

Urgent : René Sadi ordonne la suspension de plusieurs émissions d’Equinoxe Tv

Le gouvernement persiste et signe. Les témoignages de la dame Djomo Ypmo Victoire Stéphanie dans l’émission « Paroles aux femmes » du 03 novembre sont faux. Le ministre de la communication René Sadi, dans une note adressée au président d’Equinoxe Tv, ordonne à ce dernier « de mettre un terme à la production interactive des émissions dont les contenus, de façon récurrente, sont en violation flagrante des dispositions pertinentes de la loi régissant l'activité audiovisuelle au Cameroun ainsi que des dispositions législatives et réglementaires en vigueur. »

CamerounWeb vous propose un extrait de la lettre

Dans son émission hebdomadaire dénommée "Parole de femmes", édition du mardi 03 novembre 2020, diffusée à 21 heures, et abondamment relayée sur les réseaux sociaux, l'organe de presse audiovisuelle "Equinoxe Télévision", a diffusé de faux témoignages, à la fois pathétiques et émouvants, de concitoyennes se présentant mensongèrement comme des victimes de la situation de crise qui prévaut dans les régions du Nord-Ouest eu du Sud-Ouest ?

Le cas le plus illustratif concerne la nommée Djomo Ypmo Victoire Stéphanie, qui, au cours de ladite émission, aura fait montre d'imagination théâtrale, en livrant un récit complètement fictif au sujet "des scènes d'horreur et d'atrocités vécues dans la zone de Kumba".

Cette mise en scène ubuesque, animée par la présentatrice de ladite émission, la nommée Esther Mael Maffowe, a été volontairement orchestrée par la chaine de télévision "Equinoxe " qui de plus en plus outrepasse les limites du champ des libertés publiques, si chères au président de la République, son excellence Paul Biya, par une inobservance criarde des prolégomènes du métier de journaliste, de l'éthique et de la déontologie professionnelles.
S'agissant des allégations mensongères sus-indiquées, des investigations menées par les services spécialisés dans le cadre de l'audition de la dame Djomo Yepmo Victoire Stéphanie, interpelée le 06 novembre 2020, attestent sans le moindre doute, qu'il s'agit purement et simplement d'une manœuvre d'instrumentalisation de l'opinion nationale et internationale.
Au régard de ce qui précède, je vous demande instamment de mettre un terme à la production interactive des émissions dont les contenus, de façon récurrente, sont en violation flagrante des dispositions pertinentes de la loi régissant l'activité audiovisuelle au Cameroun ainsi que des dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter