Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 27Article 544624

General News of Sunday, 27 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Urgent : Maurice Kamto pourrait être arrêté cette nuit

« Selon des informations que nous avons recueilli auprès d'une source digne de foi, le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Maurice KAMTO pourrait être mis aux arrêts cette nuit ou demain matin. Nos sources qui n’ont pas donné plus de détails soulignent que c'est ce qui justifie les manœuvres qui se produisent autour de sa résidence », tel est le message posté sur la page TGV de l’info du célèbre lanceur d’alerte Paul Chouta.


L’arrestation de Maurice Kamto ne saurait surprendre. Le gouvernement avait annoncé l’arrestation et la poursuite des responsables politiques qui ont organisé les manifestations du 22 septembre 2020. Le trésorier national du MRC Alain Fogué et le porte-parole de Kamto sont en détention depuis le 22 septembre. Le cas de Maurice Kamto était en étude selon les autorités gouvernementales. Depuis le 21 septembre, la résidence du président du MRC est bouclée par des éléments de l’armée avec des engins de guerre. Un char pointé vers la résidence de Kamto et d’autres engins lourds avaient été aperçus le 22 septembre.

La situation au domicile de Maurice Kamto semble évoluer d'après les dernières informations parvenues à la rédaction. Me Hippolyte Meli qui fait partie du collectif Me Sylvain Souop, a relaté les faits qui se sont produits au domicile du leader du MRC ce 27 décembre. Il révèle que les forces de l'ordre postés à l'entrée de sa maison ont arrêté un des gardiens de Maurice Kamto.


Voici les détails de cette affaire dans sa correspondance

Je reviens de Santa Barbara,
Ce Dimanche 27 septembre 2020.

En mission inopinée prospective après celle d'hier confiée à un Confrère membre du Collectif dont je tais volontiers le nom.

Je suis allé prendre moi-même la mesure des barrières policières mixtes police gendarmerie, environs cinq (5), sur le rayon de 1km de la résidence du Pr KAMTO qui le mettent en isolément forcé.

La police ne m'a pas permis de m'y rapprocher.
Je voulais d’ailleurs seulement me faire une conviction personnelle sur les divers rapports déjà reçu.


A l’entrée du quartier, j’ai été stoppé par un Gendarme nerveux qui m’a demandé de me faire identifié, ce que j’ai fait.

Je lui ai demandé si le chemin qui mène à la résidence du Pr KAMTO n’était plus accessible.
Après contrôle de mon véhicule et celui de ma CNI, il m’a laissé passer.

Je me suis demandé comment vivent désormais ceux qui habitent ce quartier devenu un camp d’hommes armés.

Aux alentours de la résidence elle-même, j’ai aperçu un lance-eau ABRAHAM , aux couleurs de la Gendarmerie Nationale, des véhicules Hummer de la police (GMI), deux véhicules anti émeutes. il y avait des mouvements d’hommes en tenue, certainement de relève, ou autres choses, je ne sais pas, il était 8h27.
J’ai quitté les lieux, il était 9h 10.

A 9h 51, je suis informé qu’un responsable de la société de gardiennage qui fournit des gardiens à sa résidence est venu le matin, disant qu'il voulait faire la relève d'un de ses agents gardien au domicile. Il a discuté pendant près de 45 mn avec un Commissaire et un officier de la gendarmerie qui se tenaient devant le portillon.
Ceux-ci ont permis que sorte un des deux gardiens, Mr TAH NDAI Gabriel.
Ce gardien a été arrêté aussitôt !

Mais les responsables de la police et de la gendarmerie précités ont refusé de laisser entrer celui qui devait assurer la relève.

Me Hippolyte B.T. MELI
Collectif Me Sylvain SOUOP

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter