Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 01Article 570463

General News of Monday, 1 February 2021

Source: La Voix du Centre

Univ. de Yaoundé : toute la vérité sur les liens bizarres entre le recteur et dame Enyegue

Aime de longue date du recteur de l'université de Yaoundé I, Dame Enyegue, chef de Division à la DAAC de la même université est soupçonnée d'être la concubine de son patron.

C'est une affaire déroutante et étonnante. D'autant plus qu'elle a pris une autre tournure dans les réseaux sociaux. L'amitié qui existe depuis des lustres entre les familles Sosso et Enyegue semble mise à mal par un complot dont les commanditaires se dévoilent peu à peu. Habituellement la retenue et la tempérance sont de la mise chez Patricia Sosso, l'épouse du recteur de l'université de Yaoundé I. Mais ces derniers temps, la manipulation é été trop forte au point où les manipulateurs ont réussi à la convaincre que dame Enyegue qu'elle connait d'ailleurs très bien est la concubine de son époux. Il faut remonter loin pour comprendre la relation qui existe entre le patron de la mère des universités et sa proche collaboratrice. Ce sont d'ailleurs les confidences d'un dignitaire Sawa qui en disent long sur l'amitié de longue date qui existe entre les familles Sosso et les Enyegue. "Ce sont des familles qui ne connaissent pas le lien fort d'amitié qui existe entre ces deux familles depuis des décennies. Cette amitié a débuté à Douala depuis les parents et c'est tout à fait normal qu'elle se poursuive ave les enfants. Ce d'autant plus que le recteur et la DAAC sont de très proches collaborateurs appelés à se voir chaque jour dans le cadre du travail", confie le patriarche Sawa.

Comment donc une histoire d'amitié entre deux familles qui se connaissent depuis de longues dates a-t-elle tourné à la manipulation et à la cabale. La réponse coule de source. Les ennemis qui en veulent à la tête du prof Sosso sont à la manœuvre. Ayant cherché à trouver la faille dans le cadre de son travail et de sa gestion, les ennemis de celui qui a ramené la sérénité à l'Université de Yaoundé n'ont rien trouvé de blâmable. Maintenant, ils tentent de le déstabiliser en racontant des vertes et des pas mures à sa femme. Mais le très dévoué recteur de l'université de Yaoundé ne fléchira pas.