Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 09Article 518935

General News of Tuesday, 9 June 2020

Source: 237online.com

Une mère et ses triplés en état de détresse à Douala


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Amélie Mékougoume, âgée de 35 ans, a mis au monde des triplés prématurés à l’hôpital catholique saint Padre Pio située à Akwa-nord, à Douala.

Près d’un mois après le décès des quadruplés prématurés de sexe masculin (deux) et féminin (deux) d’Anne Christelle Ntsama à l’Hôpital central de Yaoundé (Hcy), le 11 mai dernier, une mère et ses triplés prématurés sont actuellement en état de détresse à l’hôpital catholique saint Padre Pio située à Akwa-nord, à Douala. Amélie Mékougoume est une jeune maman âgée de 35 ans, qui a mis au monde des triplés prématurés à l’hôpital catholique saint Padre Pio située à Akwa-nord, à Douala.

Nés le 31 mai 2020, respectivement à 13 heures 50 minutes, pour la première avec 1.56kg, le deuxième à 13 heures 55 minutes avec 2.15kg, et la dernière à 14 heures 00 avec 1.45kg. Depuis leurs naissances jusqu’à ce jour, ils ne cessent de perdre du poids parce qu’ils ont besoin de service de néonatalogie appropriés et leur maman n’en a pas les moyens. Pour le moment, ils sont pris en charge par l’hôpital, mais pas pour très longtemps.

Abandonnés à eux-mêmes, ces petits bouts de chou et leur maman ont besoin d’aide. Pourtant, il y a environ quatre ans, l’affaire Monique Koumatekel (nom de la défunte) a amené le ministère de la Santé publique à prendre un train de mesures pour l’amélioration de la prise en charge des urgences vitales dans les hôpitaux publics. Lesdites mesures ont été prises le 31 mars 2016. Cette mesure visait à prendre en charge systématiquement les malades dans les hôpitaux publics, quatre plus tard, le constat est là, rien n’a changé.

En principe, ce 1er janvier 2020, la couverture santé universelle devait être effective au Cameroun. D’après le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, la prise en charge des enfants et les femmes enceintes devraient être la priorité des priorités. Six mois plus tard rien n’est fait, les femmes continuent de mourir en donnant la vie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter