Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 26Article 593104

General News of Monday, 26 April 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Une camerounaise invente un pesticide révolutionnaire pour lutter contre le paludisme

Les progrès contre l'infection transmise par les moustiques restent fragiles et les pays africains souffrant d'une épidémie sans précédent de coronavirus risquent particulièrement de voir une résurgence du paludisme. Mais une chercheuse du Cameroun, un pays qui porte un lourd fardeau de paludisme, affirme avoir inventé un «larvicide atypique» pour lutter contre la maladie mortelle dans son pays.

En 2020, l'UNESCO et la Fondation L'Oréal ont classé Antoinette Ntoumba parmi les 20 jeunes femmes scientifiques en Afrique en reconnaissance de ses efforts pour lutter contre le paludisme. En moyenne, 4 000 décès dus à la maladie sont signalés au Cameroun chaque année.

Ntoumba a passé les sept dernières années à inventer un larvicide révolutionnaire fabriqué à partir d'une sélection secrète de plantes. Ce pesticide est destiné à tuer les larves de moustiques porteurs du paludisme. Elle collecte du matériel pour ses recherches dans la brousse à l'extérieur de Douala.



La scientifique affirme que ses travaux offrent une solution unique au problème de la résistance croissante des moustiques aux pesticides chimiques. Son insecticide naturel est également moins cher que de nombreuses alternatives.

«Ce que nous proposons aujourd'hui, c'est de l'innovation, car nous utilisons des plantes et nous n'utilisons pas une seule plante», déclare Ntoumba, parlant avec FRANCE 24. «Ce que nous proposons va augmenter la résistance des moustiques aux pesticides et créer un environnement naturel et bon marché. produit."

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter