Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 08Article 587296

xxxxxxxxxxx of Thursday, 8 April 2021

Source: camerounweb.com

Une autorité politique vend le carburant frelaté saisi par la gendarmerie

Selon des informations qui parviennent à la rédaction de camerounweb, le gouverneur du Sud-ouest, Okalia Bilaï a organisé vendredi dernier, la vente de 20 000 litres de gasoil et 20 000 litres d’essence frelaté saisi il y a quelques temps par la gendarmerie.

'Hier, la gendarmerie nationale annonce avoir saisi le 6 mars 2021 deux camions citernes à Souza en provenance de Limbe. Ces camions transportaient 20 000 litres de gasoil et 20 000 litres d’essence. Ils ont été arrêtés par le groupement de gendarmerie territoriale de Nkongsamba. Si cette nouvelle peut réjouir à première vue, plusieurs sources soulignent qu’il s’agit en réalité d’une vaste mafia qui implique les hommes en tenue des régions du Littoral et du Sud-ouest. En effet, l’on apprend que vendredi dernier, le gouverneur du Sud-ouest, Okalia Bilaï a organisé la vente du carburant saisi il y a quelques temps. Ces ventes sont légales dans la mesure où elle sont supervisées par la SONARA qui s’assure de leur qualité avant d’être distribuée dans les stations. La société CAPOGCO a acheté ce carburant pour ses stations de Douala', écrit Boris Bertolt à ce sujet.

'Mais, au cours de la vente de vendredi dernier, des gendarmes impliqués dans le trafic de carburant alertent leurs collègues de l’opération et leur donnent pour consigne de saisir les camions de CAPOGCO. Or, très vite après l’opération CAPOGCO achemine son carburant sur Douala.
Lorsque deux autres camions sont arrêtés à Souza mardi, suite aux informations de leurs collègues du Sud Ouest. Les gendarmes du Littoral pensent qu’il s’agit du carburant vendu vendredi dernier sous la supervision d’Okalia Bilai. Or comme l’atteste des documents consultés et présentés aux gendarmes, il s’agit du gasoil et de l’essence sortis de la SONARA Limbe à destination de la SCDP Bafoussam. Les deux camions ont été saisies depuis trois jours et les chauffeurs placés en garde à vue. Or tous les papiers démontrent la légalité du carburant. La société veut désormais porter plainte à la gendarmerie pour trois jours de manque à gagner', ajoute-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter