Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 20Article 506674

General News of Monday, 20 April 2020

Source: agencedepressepanafricaine.com

Une année blanche redoutée dans les écoles françaises au Cameroun

Avec le prolongement du confinement dans les écoles jusqu’au 11 mai prochain par la France, enseignants et parents d’élèves des écoles françaises du Cameroun (Dominique Savio et Fustel de Coulanges) redoutent de plus en plus une année blanche pour l’année scolaire en cours et ce en dépit du paiement de l’intégralité des frais y afférents par les apprenants.

En somme pour les apprenants camerounais, français et autres nationalités, cette situation inédite a instruit une réunion de crise à la direction générale desdites écoles qui ont ainsi décidé du report sine die des frais de scolarités de l’année en cours à celle à venir. Ce d’autant plus que de nombreux apprenants sont d’aucuns repartis en France pour les français ou ont rejoint leurs pays respectifs pour les non camerounais.

Et à ce propos, joints par nos soins des sources internes disent qu’en dépit du recours au téléenseignement, l’on ne parvient pas toujours à toucher tous les apprenants ce qui engendrerait des disparités de connaissances rendant impossible toute évaluation valable et pertinente. Dans tous les cas, on évoque de plus en plus la solution d’une année blanche dans ces établissements qui subiront à coup sûr des répercussions financières induites pour l’année scolaire à venir, eu égard aux frais discriminatoires y appliqués dont 4 millions de F Cfa pour les Français, 5 millions pour les Camerounais et 6 millions pour les autres nationalités vivant au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter