Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 04Article 560264

General News of Friday, 4 December 2020

Source: Actu Cameroun

Un proche de Biya révèle comment Kamto a fait recours à ses 'ex-copines'

Enseignant à l’université de Douala, le Pr Jean Gatsi revient sur les marches des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) en novembre dernier à Yaoundé pour la libération de Maurice Kamto.

Revenant sur la dernière marche des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) à Yaoundé, le Pr Jean Gasti déplore la théâtralisation de la scène politique au Cameroun. « Nous avons tous été surpris de constater l’actualité politique imposée par le Mrc, à travers une dérive outrancière : la théâtralisation de la nudité la mère de l’humanité a permis au célèbre traître-ingrat de faire parler de lui, au jour du lancement de la campagne pour les élections régionales. Des femmes nues, des mamans nues, des épouses nues, Etc », indique-t-il.

« L’on se pose évidemment la question de savoir comment une femme peut autant détester son corps, humilier ses enfants, son mari, sa famille, en offrant un spectacle gratuit et populaire de nudité au profit d’un homme politique. Spectacle au demeurant désolant, macabre pour certains, car la femme est la mère de l’humanité à qui un respect incommensurable doit être donné », poursuit-il.

Paul Biya

Dans la foulée, il insiste, « qu’à la vérité, s’étant lui lui-même tiré une balle au pied, s’étant lui-même mis dos au mur, Kamto Maurice ne sait plus quoi faire. L’on se souvient qu’il s’est outrancièrement retiré du processus électoral des législatives et municipales, avec un calendrier noir d’une insurrection populaire. C’était sans oublier que le peuple Camerounais avait, déjà et volontairement, confié sa destinée à un visionnaire, l’infatigable bâtisseur, le Président Paul Biya. Et que ce même peuple ne pouvait plus écouter les discours irresponsables de quelques aventuriers d’une espèce rare. Alors, l’échec du programme insurrectionnel a sonné le glas de la décadence sombrante d’un homme sans respiration politique ».

« Le recours à quelques femmes nues, le plus souvent des ex-copines, restait la solution idoine imaginée pour tenter de sortir des profondeurs. L’opération honteuse fut un échec. Les femmes nues sont obligées, à présent, de rendre des comptes à leurs familles respectives, en priorités aux maris et enfants. Kamto Maurice, né avant la honte, aura ainsi réussi, après avoir instauré les insultes et la violence comme mode d’expression politique, détruit le socle de la société : la famille », conclut le Pr Jean Gatsi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter