Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 22Article 581998

General News of Monday, 22 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Un mois de Mars tragique chez les Kingué: son fils unique est décédé le 8 mars

La classe politique camerounaise est en deuil, un de ses leaders a tiré sa révérence. Paul Eric Kingué s'en est allé dans la nuit du 21 à 22 mars 2021. Ce n'est pas la seule mauvaise nouvelle pour la famille Kingué.

Ce mois de mars est également le mois anniversaire de décès du fils du Maire de Njombé-Penja. Il y a 10 ans, Paul Eric perdait son fils unique le 8 mars 2011 qu'il a nommé Paul Eric Kingué Junior alors âgé de 11 ans.

A en croire les confidences de Arol Ketch, PEK comme il est communément appelé n'a pas supporté ce décès qu'il portait sur le compte d'une erreur médicale et d'assassinat. "Il fallut une autorisation spéciale du chef d’Etat pour que PEK aille porter en terre son fils unique. 10 ans plus tard, toujours en ce mois tragique de Mars , c’est au tour de Paul Eric Kingué de rejoindre son fils dans l’eau de là. Que vos âmes reposent en paix ( père et fils ). On n’oublie rien ni personne, parce l’oubli est la ruse du diable", a-t-il rendu comme hommage au Maire de Njombé-Penja




Qui était Paul Eric Kingué, cet ancien allié de Kamto


Diplômé de l'Université de Yaoundé, Paul Eric Kingué a fait, à un moment donné de sa vie, partie de l'aventure politique du MRC et de son président dont il a dirigé la campagne lors des dernières élections présidentielles gagnées par le président sortant Paul Biya.

Nanti d'une Licence en droit privé francophone, il a enchaîne des collaborations avec plusieurs entreprises et institutions, mais son plus grand poste était ce lui de chef de projet à AAW, poste auquel il a duré à peu près 3 ans.

Il faut dire que l'homme avant on entrée en politique et son arrestation en 2008, était très peu connu.



L'histoire de son arrestation


Le 8 février 2008, Paul-Eric Kingué, tout fraîchement élu maire de la commune de Njombé-Penja, est cueilli à son domicile et traduit devant le tribunal. L’Etat du Cameroun lui reproche d’être l’un des instigateurs des violentes émeutes qui viennent d’ensanglanter le pays. Sa commune, qui abrite un important complexe agroalimentaire, a connu de graves saccages et le maire est soupçonné d’y avoir contribué par l’entremise de casseurs.

La justice alourdira après son cas avec une nouvelle affaire, le détournement de 4,5 millions de francs CFA destinés à la construction d’une addiction d’eau. Sa défense crie à l’acharnement, mais rien n’y fait, la sentence du tribunal sera lourde : prison à perpétuité.

Près de huit ans plus tard, au terme d’une longue et éprouvante procédure judiciaire derrière les barreaux, la Cour suprême a annulé le jugement à la grande satisfaction de l’avocat de l’ancien élu, maître René Manfo : «La Cour Suprême vient d’annuler d’abord ce jugement Nkonsambga, l’arrêt rendu par la cour d’appel du Littoral et ordonné la mise en liberté de Paul-Eric Kingué. Si quelqu’un a des griefs à relever contre cette affaire, qu’ils aillent faire reprendre la procédure à Nkonsambga. Je ne vois pas qui va le faire parce que ce dossier est vide. »

Autant dire que pour sa défense, l’affaire est close. Mais pour l’ancien maire, une nouvelle page s’ouvre. La question est de savoir désormais s’il compte retrouver son fauteuil municipale.


Retour en prison


En janvier 2019, Paul Eric Kingué sera à nouveau interpellé à Yaoundé suite à une série de manifestations initiée par son allié Maurice Kamto puis écroué à la prison principale de Yaoundé où il y passera 9 mois..

À sa sortie de prison, il va se désolidariser du MRC qui a refusé d'aller aux élections législatives et municipales de février 2020. Il va se présenter une fois de plus comme candidat à la mairie de Njombé-Penja et redevient maire après avoir quitté le même poste depuis plus de 10 ans sous la houlette de son parti le MPCN et sortira. À peine un an passé à la tête de l'exécutif communal de cet arrondissement, il meurt sans avoir accompli sa mission.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter