Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 21Article 568516

General News of Thursday, 21 January 2021

Source: Actu Cameroun

Un militant du MRC lance un défi au préfet des Hauts Plateaux de l’Ouest

Invité sur le plateau du programme Equinoxe Soir du 20 janvier 2021, le militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Charles Njikam a demandé au préfet des Hauts Plateaux de l’Ouest d’essayer de s’adresser au Sulan Roi des Bamouns Ibrahim Mbombo Njoya, comme il le fait avec Sa Majesté Sokoudjou.

Le militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Charles Njikam ne comprend pas pourquoi le préfet des Hauts Plateaux de l’Ouest a servi une deuxième mise en garde à Sa Majesté Sokoudjou. Il ne trouve pas qu’il y a eu dans les récentes déclarations du chef traditionnel, des choses qui peuvent justifier la menace de l’autorité administrative.

« Non, on va être un peu plus sérieux. Je voudrais d’abord savoir simplement dans le contenu de ce que j’ai pu voir serait-ce qu’aux travers de vos antennes, qu’est-ce qu’il y a eu d’insultant à ces institutions et à celui qui les incarne », s’est-il étonné sur Equinoxe TV.

Rappelons qu’il y a de cela deux semaines, le Roi Sokoudjou a été l’invité du programme dominical « Face à la vérité » d’Equinoxe Tv. Toujours avec son franc-parler, l’autorité traditionnelle a dénoncé ce qui pose problème au Cameroun. Entre autres, il a parlé de la crise anglophone, de la question relative à l’alternance au pouvoir. Il a déclaré que le Chef de l’Etat avait abandonné son peuple.

Suite donc à son passage dans ce programme, le préfet des Hauts-Plateaux de l’Ouest a cru bon de mettre en garde le Roi Sokoudjou. En retour, le militant du MRC lui demande d’oser s’adresser au Roi des Bamouns Ibrahim Mbombo Njoya comme il le fait avec le Roi Sokoudjou.

« Ce préfet est originaire du du Noun. Je le mets au défi de s’adresser ainsi au Sultan des Bamoun, lequel Sultan des Bamoun, à la télévision à laquelle nous payons tous les impôts, celle qui est situé à côté du Centre Jamot (la CRTV, Ndlr). Il a dit en public, qu’il était pour le fédéralisme, ce qui n’entrait pas dans le cadre de ce qu’avait prévu son ami qui avait organisé la réunion », a déclaré Charles Njikam.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter