Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 05Article 539611

General News of Saturday, 5 September 2020

Source: www.camerounweb.com

Un membre du Conseil National de la Jeunesse appelle Kamto à envahir les rues

Cette lettre ouverte adressée au leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) risque de ne pas passer inaperçue. L’auteur n’est nul autre que le Commissaire aux comptes national du conseil national de la jeunesse du Cameroun.

Face à l’injustice dont sont victimes bon nombre de Camerounais, Armand Blaise DJONTOU invite le Prof Maurice Kamto à sauver le Cameroun. Il estime que ce dernier est "pour de nombreux camerounais un espoir du changement ».

Selon lui, la seule option pour le peuple camerounais est le recours à la « rue ». « A l’exemple du Mali, le régime autoritaire et glouton de Yaoundé se doit d’emboiter le pas, pour ce faire, j’en appelle à votre leadership, lequel accompagnera le peuple camerounais dans cet élan » a-t-il précisé.

Cette sortie fait suite à l’appel au soulèvement populaire lancé par le président national du MRC aux Camerounais

Cher professeur Maurice KAMTO si vous êtes le messie alors sauvez-nous.

Au lendemain de la chute du gouvernement autoritaire du mali et avide de pouvoir. Ce push ne saurait me laisser indifférent. A l’exemple du Mali, le régime autoritaire et glouton de Yaoundé se doit d’emboiter le pas, pour ce faire, j’en appelle à votre leadership, lequel accompagnera le peuple camerounais dans cet élan.

Le peuple camerounais loin d’être poltron, en a la pleine conscience des sacrifices nécessaires pour sa liberté. Cette monocratie ne nous laisse pas d’autres voies de recours que la « rue ».
Cher Professeur, plus qu’un président de parti politique, vous êtes pour de nombreux camerounais un espoir du changement, vous êtes le changement. Notre confiance en vous renouvelée, nous nous en tenons donc au signale de la liberté que vous enverrez.

Cher professeur Maurice KAMTO, permettez-moi, nous sommes fatigués d’attendre la mort prochain du président Paul BIYA, nous sommes fatigués de cette option du changement dans la paix tant prônée par vous, nous sommes fatigués des théories de droits exposées au quotidien sur des plateaux de télévisions, nous sommes fatigués d’attendre sagement la suite de la révolution, réagissez s’il vous plaît.

Homme de droit et épris de paix, vous avez conscience des sacrifices ultimes que requiert cette révolution. Nul ne peut donc, de ce fait, faire des omelettes sans toutefois casser des œufs.
Tout récemment, vous avez pour la nième fois subi des actes d’humiliations de la part de cette tyrannie, notamment, l’interdiction du mariage de votre porte-parole, la convocation d’un membre MRC (son tort, avoir accueilli à son domicile des camarades du parti), des attaques, mais de trop, et donc vous vous muez dans le silence, un silence qui nous inquiète. Au nom de la paix, cher professeur réagissez, parlez, nous attendons votre mots d’ordre.

Contre des personnes sans foi ni loi, aucun livre de droit n’est suffisamment efficace. Plus vous prêchez le droit, plus ils vous humilient. L’heure est venue de ranger les livres de droit, et rééquilibrer les forces.

Les bibles et les soutanes furent rangées aux presbytères par les clergés, et les armes à feu en main, pendant la révolution française.

Il ne s’agit pas de prendre les armes à feu, mais plutôt d’utiliser des armes qui nous mèneront à bout de ce combat. Votre arme redoutable c’est le peuple camerounais qui vous accompagne dans cette lutte.

Cher professeur Maurice Kamto, les années de prison, Mamadou Mota, Paul Chouta, Sébatien Ebala, Alex Siewe et tous les citoyens emprisonné injustement doivent être récompensé pour la chute du régime, car vous avez notre destin entre vos mains. Vous devez lancer l’assaut final, c’est la seule action qui peut nous éviter une terrible guerre civile déjà prévisible dans les différents clans crée par ce régime.

Monsieur Maurice KAMTO sauvez nous, sauvez-nous, des inondations, des accidents mortels dus au mauvais état des routes, sauvez-nous des vols, de la corruption, du trafic d’influence, du tribalisme et surtout de la guerre qui se prépare à Yaoundé.


Armand_Blaise_DJONTOU

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter