Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 30Article 594613

General News of Friday, 30 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Un élève déchire le nez de son enseignant à l'aide d'un couteau à Douala

Selon des informations qui sont parvenues à la rédaction de camerounweb.com, un enseignant a été poignardé au nez à l'aide d'un objet contondant par un élève.

Le sang a coulé encore et dans une école au Cameroun. Des écoles où circulent mbanga et couteaux qui semblent avoir remplacé les stylos.

Selon nos informations en effet, un enseignant a vu une partie de son nez emportée par un coup de poignard porté par un élève. Le criminel en tenu scolaire a choisi le silence comme forme d'expression et jette ainsi le mystère sur les raisons qui l'ont motivé à s'en prendre au nez de son enseignant.

Il y a quelques jours, des élèves ont coupé le bras de leur ami au lycée technique de Njombé. Selon des informations rapportées par la plateforme Plus d'infos, la victime a perdu un de ses bras après une bagarre avec ses camarades.

'Ce jeune élève du Lycée Technique de Njombe, qui s'est vu couper le bras par ses amis après une altercation dans la ville de Njombe, département du Moungo', écrit notre confrère.

Ces genres de scènes de plus en plus récurrentes au Cameroun ces dernières années. Si ce n'est pas une sextape, c'est une bagarre ou encore de la drogue qui circule dans les établissements.

En 2019, une dizaine d'élèves du Saker Baptist College Limbe, dans le Sud-Ouest du pays, ont été licenciés après avoir organisé une bagarre générale sur le campus opposant les étudiants de Form Five à Upper Sixth.

L’école secondaire de filles a renvoyé ces élèves quelques jours avant la fin de la partie écrite du certificat général d’éducation du Cameroun (GCE).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter