Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 17Article 608704

Actualités of Saturday, 17 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Un élément de la garde présidentielle de Biya arrêté par la BAS à Genève

L'élément de Biya arrêté L'élément de Biya arrêté

• Selon Boris Bertolt, un élément de la garde de Biya a été repéré par des manifestants de la Brigade anti-sardinards (BAS)à Genève.

• Ce dernier, selon le lanceur d'alertes a été remis à la police de Genève.

• Il serait en train de faire un direct.


Dans une publication sur sa page Facebook, le lanceur d'alertes camerounais Boris Bertolt annonce que le soldat qui appartiendrait à la garde de Biya a été arrêté, mais n'a pas été brutalisé.

'Ce monsieur faisant partie des services de sécurité de Paul Biya a fait un direct il y a quelques heures pour annoncer qu’il n’y avait pas manifestation.
Après un avis de recherche. Il a été retrouvé par les manifestants qui l’ont sans la moindre brutalité remis entre les mains de la police. Où il s’y trouve actuellement. Son comportement ayant été perçu comme un acte de provocation.
Son téléphone a été confisqué', écrit Boris Bertolt.

Selon l'équipe de reporters dépéché sur les lieux par la rédaction de CamerounWeb, la police du canton de Genève a encerclé tout l’hôtel Intercontinental et la place la Nation. Ces deux endroits doivent connaître aujourd'hui une importante ma nifestation de la diaspora camerounaise contre la présence du président Paul Biya.

Nous apprenons aussi que les habitants du quartier sont totalement bloqués chez eux. Impossible de sortir.

Depuis ce vendredi, des centaines de Camerounais résidant en Europe convergent vers Genève où se tiendront les manifestations hostiles au régime Biya.

Il faut rappeler que la police cantonale de Genève avait déjà annoncé les couleurs.

En effet, suite aux différentes manifestations devant l'hôtel Intercontinental où séjournent Paul et Chantal Biya, les autorités sécuritaires de la ville de Genève ne veulent plus prendre de risque comme ce fut le cas lors de la dernière visite du président camerounais dans leurs murs. La police cantonale de Genève vient de publier un communiqué dans lequel elle annonce une série de mesures en vue de limiter l'accès à des points sensibles de la ville.

Rejoignez notre newsletter!