Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 06 21Article 521968

Actualités of Sunday, 21 June 2020

Source: bareta.news

Un journal proche des séparatistes du Noso confirme la mort de Chantal Biya

Un journal proche des séparatistes du Noso confirme la mort de Chantal Biya Un journal proche des séparatistes du Noso confirme la mort de Chantal Biya

Chantal Biya meurt: la loi du karma concerne-t-elle le rattrapage avec le Cameroun français?

Par Mbah Godlove

L'épouse du défunt dictateur Paul Biya, Chantal Biya, serait décédée.

Une source proche de la présidence a laissé entendre à BaretaNews que la première dame qui était malade depuis plusieurs mois avait été confirmée morte le mardi 16 juin.

La source n'a cependant pas précisé avec certitude la cause immédiate de son décès, mais a présumé qu'il pourrait s'agir du CORONAVIRUS comme ce fut le cas avec son mari Paul Biya, 87 ans, et plus tard leur médecin traitant.


Chantal Biya meurt: la loi du karma concerne-t-elle le rattrapage avec le Cameroun français?

Par Mbah Godlove

L'épouse du défunt dictateur Paul Biya, Chantal Biya, serait décédée.

Une source proche de la présidence a laissé entendre à BaretaNews que la première dame qui était malade depuis plusieurs mois avait été confirmée morte le mardi 16 juin.

La source n'a cependant pas précisé avec certitude la cause immédiate de son décès, mais a présumé qu'il pourrait s'agir du CORONAVIRUS comme ce fut le cas avec son mari Paul Biya, 87 ans, et plus tard leur médecin traitant.



La mort du couple a été considérée comme une vengeance pour les activités horribles du défunt Biya en Ambazonie.

Comme BN l'avait indiqué plus tôt il y a quelques heures, une bataille pour savoir qui succéder à Biya a éclaté entre Ferdinand Ngoh Ngoh et Louis Paul Motaze.

Pendant ce temps, la source de BN a laissé entendre qu'une session parlementaire en cours débattait d'un projet de loi qui réintroduirait le poste de vice-président qui continuerait d'où l'autocratique Paul Biya avait pris fin en mars 2020.

Il reste à voir si ladite session parlementaire voterait en Ferdinand Ngoh Ngoh ou Louis Paul Motaze comme l'homme pour prendre la direction du Cameroun français.

Les combattants indépendantistes d'Ambazonie ont été priés d'être plus prudents et déterminés à écraser l'ennemi pendant cette période précaire de troubles politiques à La République du Cameroun.

Rejoignez notre newsletter!