Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 05Article 554197

Actualités Régionales of Thursday, 5 November 2020

Source: Kalara N°362

Un gendarme molesté pour un verre de vin de palme

Le capitaine de gendarmerie à la retraite explique comment il a été pris à partie par trois individus qui l’ont brutalisé à la suite d’une altercation dans un débit de boisson à Yaoundé.

Dans son costume vert olive, qui sonne comme une nostalgie de ses années au service de la gendarmerie nationale, le capitaine Boliké, se rappelle certainement cette période où il n’aurait pas eu besoin de tant de procédures pour sanctionner l’écart de conduite d’un subalterne. Mais pour te cas d’espèce, il se réfère au Tribunal de première instance (TPI) de Yaoundé centre administratif pour obtenir justice, suite à son agression par M. Abrogaste Zanga, homme de rang.

Me Mboto, l’avocat du plaignant a demandé au Tribunal dès l’ouverture des débats, (te constater l’absence notoire du mis en cause, en service à Bamenda, qui n’a jamais comparu depuis te démarrage du procès en février 2020. Pour l’avocat de l’accusation le juge peut faire l’économie de temps en s’appuyant sur te procès-verbal d’enquête préliminaire et la radiographie de la fracture de son client qui sont des preuves à charge suffisants établissant la culpabilité de M. Abrogaste Zanga.

Selon l’accusation, tes faits remontent à la soirée du 12 septembre 2019. Alors que M. Boliké se trouvait dans un débit de boissons, devant un verre de vin de patine (matango) au quartier Ngousso à Yaoundé, une dispute éclate avec un autre client de l’établissement. Les échanges sont assez houleux avec son vis-à-vis. lorsqu’intervient un jeune homme, qui veut jouer les juges. Echauffé, M. Boliké voudrait savoir de quel droit se permet-il de se mêler de cette affaire. Ce dernier se présente comme étant un élément des forces de l’ordre, un gendarme plus précisément.

Cette qualité lui a permis de rétablir 1e silence dans les lieux. Aussitôt, te capitaine de gendarmerie se présente, et fait sortir sa carte nationale d’identité ainsi que sa carte professionnelle. Il lait également remarquer au mis en cause qu’il est plus gradé que lui, et de ce fait il n’avait aucune injonction à recevoir de lui. Abrogaste Zanga l’accuse alors d’usurpation de titre et juge ses papiers de faux. 11 retient tes pièces du capitaine et veut tes emporter avec lui Le jeune gendarme n’ira pas au bout de son projet lorsqu’il sera stoppé par M. Boliké qui parvient à 1e maîtriser et récupérer ses papiers. Déçu, M. Abrogaste Zanga est parti en promettant des représailles au capitaine à la retraite.

Bataille entre gendarmes

Seulement. M. Zanga, qui tenait à tout prix à régler des comptes à son aîné revient sur tes lieux, accompagné de deux autres personnes armées, l’une d’une machette et l’autre d’une barre de fer. Ses deux acolytes seraient aussi gendarmes.

selon le plaignant Ils se ruent sur le capitaine et lui assènent des coups. La victime s’en sort, dit-il, avec un doigt fracturé qui entraîne une incapacité temporaire de travail de plusieurs jours. C’est à la suite de cette bastonnade que M. Boliké dépose une plainte à la brigade de gendarmerie d’Etoudi à Yaoundé, pour blessures simples.

Frappé d’un malaise, te capitaine à la retraite, va quitter te box ttes témoins sans avoir répondu à toutes les questions du. représentant du parquet. Quelques avocats viendront à son secours et l’aident à s’asseoir. L’affaire’ est d’abord renvoyée en cours d’audience dans l’espoir que te retraité se rétablisse. Mais te juge a préféré fixer la prochaine audience au 23 décembre 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter