Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 05Article 612157

Actualités of Thursday, 5 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Un fourgon militaire écrase une jeune dame sur la route Buea-Kumba

Le mari quant à lui est gravement blessé et a été conduit à l'hôpital Le mari quant à lui est gravement blessé et a été conduit à l'hôpital

• Le drame s'est produit plus précisément à côté du motel Azi à Kumba

• La jeune dame est morte sur le champ

• Le mari quant à lui est gravement blessé et a été conduit à l'hôpital


Un fourgon militaire vient d’écraser une jeune fille le long de la route Buea-Kumba plus précisément à côté du motel Azi à Kumba.

Selon les informations recueillies par la rédaction de Camerounweb, la victime se rendait chez elle à moto avec son mari quand elle a été fauchée par le fourgon.

Le mari quant à lui est gravement blessé et a été conduit à l'hôpital pour une prise en charge.

Les militaires ont fait appel aux services spécialisés afin de procéder aux formalités et déposer le corps sans vie de la victime à la morgue.

Bavure: des militaires accusés d'avoir exécuté 07 civils à Firkov-Meluf de Kumba

Des éléments de l’armée camerounaise sont accusés d’avoir exécuté sept civils. Selon le récit d’un témoin, le crime a été commis ce mercredi 4 août 2021 à Firkov-Meluf, à Kumbo dans la région du Nord-Ouest.

En effet, l'action des forces de sécurité serait intervenue quelques heures après que les éléments sécessionnistes d'Ambazonia aient fait exploser un engin explosif improvisé visant un véhicule blindé. Cette attaque aurait fait deux morts et un blessé grave dans un état critique à l'hôpital, du côté de l’armée.
"Le village de Meluf est sous le choc après que les militaires ont tiré et tué sept civils à Firkov hier. Parmi les victimes se trouvaient des charpentiers et des hommes allant chercher du bois de chauffage. Ils ont découvert qu'ils n'avaient tué que des civils et sont revenus tard dans la nuit, ont transporté les cadavres à la morgue de l'hôpital de Shisong", a relaté le témoin.

Cette version est corroborée par une autre source qui précise que cinq des personnes tuées étaient des charpentiers qui rentraient du travail.
"Un patron et ses apprentis revenaient du travail lorsque les forces gouvernementales ont ouvert le feu et ont tué les cinq. Le nom du patron est Amenu et ils ont été tués autour de Yungkui, route de Tadu", précise cette source.

Cette bavure intervient quelques jours après la morts de plusieurs militaires dans l'explosion d'une bombe artisanale à Lebialem. Cette attaque a été revendiquée par les éléments du célèbre chef de guerre sécessionniste Field Marshall.

Rejoignez notre newsletter!