Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 18Article 513667

General News of Monday, 18 May 2020

Source: 237online.com

Un corps en état de putréfaction avancée découvert à Ebolowa


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Des chiens ont retrouvé le corps sans vie d’une femme ce dimanche 17 mai 2020 dans la ville d’Ebolowa, chef-lieu de la région du Sud.

Une mauvaise nouvelle est parvenue à la rédaction du journal en ligne 237online.com. La matinée de ce dimanche 17 mai 2020 était sombre au quartier John Old à Ebolowa, dans la région du Sud. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette situation n’est pas due à la pandémie de l’heure (coronavirus). Il s’agit plutôt du corps sans vie d’une femme en état de putréfaction avancée qui a été découvert par des chiens qui reniflaient.

« C’est la toute première fois que les populations du quartier se réveillent avec une situation pareille. Ce matin aux environs de 08 h, j’ai été saisi par un jeune homme du quartier qui m’a fait état de ce qu’il y’a un corps qui a été découvert. Alors, de manière prompte, je me suis déporté sur les lieux et j’ai observé qu’un corps avait été enterré et que les chiens, en creusant, ont fait ressortir une partie du thorax de ce corps. J’ai très rapidement saisi le sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 1er », a expliqué sa majesté Stéphane Esson, chef de quartier.

Aussitôt mis au parfum, le sous-préfet d’Ebolowa 1er et le procureur de la République sont descendus sur le lieux. Après exhumation du corps par les sapeurs-pompiers, les premières analyses de l’équipe médicale font état de ce que l’acte macabre aurait été commis il y’a plusieurs jours. Pour l’heure, il est impossible de déterminer l’identité de la victime. « La dame a été tué et enterré. On a pris toutes les dispositions pour désinfecter et enterrer le corps. Les enquêtes sont ouvertes. Je pense que les coupables seront identifiés et arrêtés », a déclaré le sous-préfet d’Ebolowa 1er.

Les prélèvements faits sur la victime permettront de déterminer son identité. Mais en attendant, les éléments de la police sont en état d’alerte pour mettre hors d’état de nuire les responsables de cette atrocité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter