Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 31Article 488665

General News of Friday, 31 January 2020

Source: 24cameroun.com

Un charpentier attrocement tué par des militaires à Babessi

Le corps abandonné au village Babungo vers 10h13mn. Il était soupçonné de coopérer avec les groupés armés.

Dans la matinée du 18 janvier 2020, deux jeunes hommes sont arrêtés par des éléments appartenant à l’armée camerounaise au marché de Baba 1. C’est à 39 km de distance de Bamenda, dans l’arrondissement de Babessi, région du Nord-ouest. Ils sont immédiatement jetés dans la cellule de la brigade de Babessi. Car soupçonnés de coopérer avec les groupés armés.

Le corps abandonné

Quatre jours après, l’un d’eux, le nommé Ntohku Nsangou, 40 ans, est extrait de l’unité de gendarmerie de Babessi. Sous prétexte d’un transfèrement à la Brigade voisine de Ndop. « Il a été conduit à bord de deux pick-up (…) pour traverser les villages Babungo et Baba 1. En cours de chemin, le jeune homme a été froidement abattu par les militaires et le corps abandonné au village Babungo vers 10h13mn. Le corps a été récupéré par la famille et inhumé dans la stricte intimité traditionnelle ce même 22 janvier dans la soirée à Babessi », nous raconte Mandela Center international, une ONG à statut consultatif spécial auprès des Nations Unies. Ces propos sont contenus dans une note d’information rendue publique le 23 janvier 2020.

Traitements cruels

L’autre infortuné, Yakubu Yari, 'gé de 37 ans, subit depuis le 18 janvier 2020 d’atroces actes de torture. Ainsi que de traitements cruels, inhumains et dégradants dans les locaux de la brigade de Babessi. Ses bourreaux menacent de l’exécuter s’il ne verse pas une rançon de 500 000 FCFA. « La génitrice de la victime s’est vu refuser formellement l’accès auprès de son fils(…) pour non-paiement de la rançon exigée », dénonce l’ONG.

A l’en croire, les autorités militaires et administratives locales ont été saisies. Mais aucune réaction n’a été enregistrée dès lors. L’ONG rappelle aux autorités camerounaises qu’elles seront entièrement responsables de tout ce qui pourrait arriver à ce citoyen.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter