Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 05Article 546283

General News of Monday, 5 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Un ancien haut gradé félicite la France d'avoir chassé Remy Ngono

Dans une tribune publié sur sa page Facebook, le Colonel Didier Badjeck a jeté plusieurs pavés dans la marre des sujets d'actualité au Cameroun ces derniers jours. Dans son analyse, le colonel à la retraite n'a pas pu cacher sa joie de voir le France prendre l'initiative de chasser Remy Ngono qu'il traite de 'hors-la-loi qui, jouissant de l’hospitalité de la France'.

'Il faudrait relever la clairvoyance de l’État français qui vient de prendre une position forte en mettant devant leurs responsabilités, les hors-la-loi qui, jouissant de l’hospitalité de la France, ont confondu le cadre d’expression civilisé à un cadre de pugilat, cela, avec la bénédiction de leurs mentors. Le piège ainsi se referme.', a écrit le colonel Badjeck dans sa tribune.

VOICI UN EXTRAIT PARLANT




'Soroya SIDANI dans son ouvrage intitulé « Intégration et déviance au sein du système international» dépasse les préjugés des Relations internationales comme effet de puissance unique et démontre aisément dans son livre que d’autres entrées sociologiques doivent être reconnues au demeurant.

C’est sans ambiguïté qu’elle établit que les normes internationales peuvent être modifiables selon la taille et le poids d’un pays. Mais de là à empiéter aussi grossièrement la souveraineté et l’image d’un pays, il y a lieu d’y déceler bien d’autres raisons qui portent sur des intérêts géostratégiques différents sur le plan conventionnel.

Cela est d’autant plus surprenant, car une telle posture ne cadrerait pas avec une stratégie élaborée de soft power, visant à promouvoir la culture française en direction de l’Afrique et particulièrement du Cameroun qui est une puissance sous régionale.

Cela est tout aussi étonnant, parce que cette approche in fine met à mal certains acquis solides qui jusque-là entretenaient une belle amitié. Il faudrait relever la clairvoyance de l’État français qui vient de prendre une position forte en mettant devant leurs responsabilités, les hors-la-loi qui, jouissant de l’hospitalité de la France, ont confondu le cadre d’expression civilisé à un cadre de pugilat, cela, avec la bénédiction de leurs mentors. Le piège ainsi se referme.

Si détruire l’image du Cameroun est un objectif défini, nous sommes d’avis que l’on n’aurait pas mieux fait. C’est régulièrement que le Cameroun, et son Chef de l’État sont pris à partie, et pour ce faire, la voix est donnée aux adeptes de l’invective dans un cadre qui pour le moins ne nous semble ni éthique, ni déontologique. Il ne s’agit pas de dicter à la chaîne RFI, une ligne éditoriale aux ordres du Cameroun, mais d’exiger des rendus d’un certain équilibre en dépassionnant l’information. Malheureusement et pour le déplorer, Rfi ne fait plus de l’information en direction du Cameroun, mais de la communication'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter