Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 25Article 537154

General News of Tuesday, 25 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Un activiste dézingue proprement Fame Ndongo après sa réponse à Kamto

La sortie de Maurice Kamto lundi dernier continue d'alimenter les débats et fait l'objet d'invectives de la part des acteurs politiques et activistes.

Après la réponse du Prof Fame Ndongo ce mardi, c'est le tour de l'activiste Martin Tajo de s'inviter dans le débat. Ce dernier dans une publication, dézingue proprement le secrétaire nationale à la Communication du RDPC.


Voici ce qu'il publie


'Première remarque suite au droit de réponse du MINISTRE Jacque Famé Ndongo au PRÉSIDENT ÉLU Maurice Kamto.

Le peuple note:

1- Que cette fois-ci, il a joint une version anglaise grâce à google translate.

2- Que son secrétaire l´a un peu appris à résumer, mais il faut encore un peu d´effort.

3- Que la paresse du système biayaiste s´installe comme d´habitude, car il a répondu à une seule déclaration alors que le président Maurice Kamto a déjà produit trois déclarations successives.

4- Qu´en lieu et place d´apporter une contradiction sur l´exposé du président Maurice Kamto, le courtisan n´a pas tardé de démontrer ses limites en surfant plutôt sur des insultes et les invectives. Je cite ses propres mots: 'fantasmeur', 'illuminé', 'schizophrénie' etc.
Sur ce point précis, le ministre s´illustre à travers le temps par son incapacité notoire à supporter l´adversité. Car c´est quand on est intellectuellement déconstruit et totalement désaxé sur le plan argumentaire que les insultes commencent.

Je mens ?

Question au ministre J. F. Ndongo:

Après avoir erré çà et là, que dites-vous sur le fond du discours et de la déclaration?

Parce que bientôt vous allez tous lire l´heure...', écrit Martin Tajo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter