Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 08Article 547393

General News of Thursday, 8 October 2020

Source: Le TGV de l'info

Un Camerounais meurt dans l'anonymat total sur le chantier chinois au port de Kribi

Alors qu'il prenait part au déchargement et au rangement des aciers de construction du projet, SOULEMANOU ABEGA puisqu'il s'agit de lui (sans contrat) se fait heurter à la poitrine par un rouleau de plusieurs barres de grands diamètre d'acier qui va par lui suite lui faire perdre la vie.
Cet accident met en exergue les effets que le confinement imposé par la société chinoise CHEC en charge des travaux à tout son personnel impacte le mental et la concentration des travailleurs.

En effet depuis le mois de mars les employés de la société chinoise CHEC sont contre leurs gré maintenus sur le site des travaux pour disent-ils éviter la propagation du virus au chinois.

Les conditions sont déplorables. Les commodités de confinement absentes, les permissions systématiquement refusées.

Il faut souligner également que l'entreprise n'a pas de délégués de personnel depuis 2018 qui pourrait porter de manière officielle les revendications sur les conditions de travail aux autorités compétentes qui malgré tout sont au courant de cette situation et font la sourde oreille.
" En plus les chinois nous menacent en utilisant le BIR dont la base est toute proche. Donc les contestations sont vouées à l'échec car beaucoup sont effrayés. Ce décès ne doit pas rester vain. Il faut que l'opinion sache ce qui se passe" nous confie une source interne sous anonymat.

Vivement que les autorités en charge du travail, s'y penchent vraiment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter