Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 17Article 542227

Diasporian News of Thursday, 17 September 2020

Source: cameroonvoice.com

Ultimatum du 22 septembre: voici l'homme qui pourrit la vie de Paul Biya à Londres

Le Caporal grillé à l'oeuvre à Londres Le Caporal grillé à l'oeuvre à Londres

Après Calibri Calibro en France il y a quelques jours, c’est la diaspora camerounaise de Grande Bretagne, sous la houlette de l’activiste anti-Biya Emmanuel Kemta alias “Combattant Kemta”, alias “Caporal grillé”, est entrée en action mercredi en mobilisant du monde à l’Ambassade du Cameroun à Londres pour avertir le régime de Biya contre toute violence contre les manifestants qui vont déferler dans les rues camerounaises le 22 septembre à l’appel de Maurice Kamto.

Près de 7 mois après les manifestations du mercredi 26 février 2020 à l’Ambassade du Cameroun à Londres qui avaient vu la participation d’au moins un demi-millier de Camerounais protestant contre la poursuite de la guerre dans les régions anglophones, et deux Camerounais dont la nommée “Général” Sandy Boston, tenter de s’immoler par le feu, les Camerounais du Royaume Uni ont de nouveau investi la rue londonienne ce mercredi 16 septembre, en prélude aux manifestations du 22 septembre 2020 ayant pour but d’exiger la démission du chef de l’Etat camerounais, Paul Biya.

Pour l’occasion, “Combattant Kemta”, le célèbre chasseur de Biya à l’Hôtel Intercontinental, et les célèbres “Amazones” de la Résistance qui l’accompagnaient ont procédé aux funérailles symboliques du président camerounais, Paul Biya, 87 ans, au pouvoir depuis 38 ans, en fabriquant pour les besoins, un cercueil couvert d’un tissu aux couleurs du Cameroun, et sur lequel était posé une effigie du dictateur. Ils ont ensuite déposé le cercueil devant l’Ambassade prise d’assaut.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter