Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 12Article 548008

General News of Monday, 12 October 2020

Source: Cameroon Info

Ultimatum: Ferdinand Ngoh Ngoh donne 24h au ministre Manaoudou Malachie

Depuis deux mois, le Ministre de la santé publique, Manaouda Malachie, rechigne à exécuter les instructions du Ministre d’Etat, Secrétaire Général à la Présidence de la République.
En vue du CHAN 2021 de football, une mission d’inspection de la Confédération africaine de football arrive au Cameroun le 15 octobre 2020 pour évaluer le niveau de préparation du pays hôte.

Informé de cette visite, Ferdinand Ngoh Ngoh avait adressé une correspondance le 20 aout 2020 au ministre de la santé via le ministre des sports, pour lui demander de démanteler «dans les meilleurs délais» les centres spécialisés de la lutte contre le coronavirus, installés dans certains stades à Yaoundé, Douala et de Limbe.

Le ministre de la santé a jusqu’à présent refusé de s’exécuter.

Interrogé sur son attitude au cours de l’émission dominicale «Dimanche Midi» du 30 août 2020 sur l’antenne de la CRTV Radio, le ministre de la santé publique avait indiqué que le Chef d’Etat, qui avait instruit la mise en place de ces Centres anti Covid-19, est le seul à lui donner des instructions sur le sujet en question.

Deux mois après, le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République, a envoyé lui-même directement une nouvelle correspondance au ministre Manaouda Malachie pour lui demander sur un ton dur, de s’exécuter dans un délai de 24 heures.

«J’ai l’honneur de vous demander de faire démanteler immédiatement, dans les 24 heures, les stades de Ngoa-Ekelle à Yaoundé, Mbappe leppe à Douala et Middle farm stadium à Limbe, afin que les entreprises en charge des travaux de réhabilitation des aires de jeu puissent engager les travaux, de manière à pouvoir les livrer au plus tard au mois de décembre 2020, date de la prise en main des infrastructures par la CAF» martèle Ferdinand Ngoh Ngoh dans la nouvelle correspondance datée du 07 octobre 2020.

Cinq jours après, les dispositifs querellés ne sont toujours pas démantelés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter