Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 06Article 525367

General News of Monday, 6 July 2020

Source: www.camerounweb.com

URGENT: le gouvernement dément l'existence des négociations secrètes avec les ambazoniens


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les autorités camerounaises viennent de démentir l'ouverture d'une négociation avec les ambazoniens afin de parvenir à un cessez-le-feu dans le Noso. L'information avait été révélée en fin de semaines dernière par Jeune Afrique.


Dans un communiqué, Yaoundé dément être rentré en négociation avec les sécessionnistes anglophones pour parvenir à un cessez-le-feu dans les zones anglophones du Cameroun. La dite négociation qui aurait été ouverte le 02 juillet dernier et rendue publiqe par Jeune Afrique "n'est pas conforme à la réalité", indique Réné Sadi, le ministre de la communication. Yaoundé se dit par contre ouvert à toute "initiatives et propositions" pouvant conduire à la fin de la crise anglophone qui secoue le Cameroun depuis 4 ans.



Négociations secrètes

Malgré le grand dialogue national décrété par Paul Biya en 2019, la guerre dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun s’intensifie ouvrant la voie à des exactions aussi bien du côté de l’armée régulière camerounaise que des groupes armés séparatistes. Bien que le gouvernement refuse le cessez-le-feu demandé par les organisations internationales (dont l’ONU), les discussions secrètes seraient en cours entre les deux parties, révélait Jeune Afrique il y a quelques jours.

«Selon nos informations, des délégués du gouvernement camerounais et plusieurs leaders ambazoniens détenus à la prison principale de Yaoundé ont entamé le 2 juillet des négociations en vue d’aboutir à un cessez-le-feu dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », pouvait-on lire sur le site du journal français.

La supposée négociation que dément aujourd'hui le gouvernement a vu la participation côté pouvoir du directeur des renseignements Généraux, Eko Eko, le lieutenant-colonel Jacques Boudoin MISSE NJONE, juge d'instruction qui a remplacé en février 2019 et le Colonel MEM Michel qui intervenait dans le dossier des prisonniers anglophones a rapporté une source proche de l'affaire. Les sécessionnistes quant à eux ont été représentés par Sisiku Ayuk Tabe, Me Shufai Blaise, Me Eyambe, Prof Awasun, Mancho Bibixy, TSI Conrad, PENN Terence, NGOME Richard et Bush HUNTER ont porté à la table des négociations les exigeances des Ambazoniens. De hauts cadres du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) dont le leader Maurice Kamto a pendant longtemps milité pour une négociation avec les sécessionnistes étaient aussi autour de la table de la négociation selon notre source.

La même source nous indique que les discussions se sont achevés aux environs de 20h. Plusieurs photos et sons ont été pris à la demande du président de la République pour se rassurer de l'effectivité de cette discussion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter