Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 16Article 608572

Actualités of Friday, 16 July 2021

Source: www.camerounweb.com

URGENT : la police interdit la manifestation de la BAS à Genève (RFI)

La police interdit la manifestation de la BAS à Genève La police interdit la manifestation de la BAS à Genève

• La manifestation de la BAS à Genève est interdite

• La BAS interjette appel

• Sa majesté Sokoudjou avait demandé l'annulation de la manifestation



Paul Biya pourrait échapper de justesse à l’humiliation internationale de ses détracteurs. Les autorités sécuritaires du canton de Genève n’ont pas autorisé la grande manifestation programmée par la Brigade Anti-Sardinards (BAS) pour s’opposer au voyage du président Paul Biya et son épouse en Suisse.


« La Brigade Anti-Sardinards n'aura pas le droit de manifester demain à Genève contre le président camerounais. La demande d'autorisation de rassemblement a été refusée par le département de la sécurité du canton de Genève », a appris CamerounWeb sur RFI. La même source indique également que la BAS dit prendre acte de cette décision mais a fait appel devant le tribunal administratif.

Quelques heures avant les manifestations anti-Biya projeté par les Camerounais de la diaspora pour perturber le séjour du chef de l'Etat en Suisse, Sa majesté Sokoudjou, connu très critique envers le régime de Yaoundé vient de faire une nouvelle sortie truffée de paraboles. Il s’oppose au projet.

Selon lui, quelques soit les problèmes que traverse le Cameroun et le courroux de certains Camerounais de la diaspora contre leur Chef d'État, cela ne justifie pas que ces derniers organisent des meetings pour l’humilier en territoire étranger. Il suggère que la manifestation soit annulée et que Paul Biya écoute les cris de ces Camerounais qui ont ras-le-bol. « Je refuse qu'on retire l'habit sur le chef au marché... que le chef voit lui-même avec ses yeux comment le cou de ses enfants fait mal. Ils pleurent comme ça la famine, ils pleurent comme ça qu'ils ne savent pas où ils vont, ils pleurent comme ça que leur part de demain est tout noir. Ils vont laisser de pleurer devant le chef comme ça pour aller pleurer à qui », avait-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!