Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 08Article 600970

General News of Tuesday, 8 June 2021

Source: www.camerounweb.com

URGENT: la Direction Générale des Impôts cambriolée, des docuemnts emportés

Une enquête a été ouverte play videoUne enquête a été ouverte

• La Direction Générale des Impôts a été cambriolée dans la nuit de lundi à mardi

• Plusieurs documents et ordinateurs liés au Covidgate ont été emportés

• Une enquête a été ouverte


Après les locaux du Contrôle supérieur de l’Etat, c’est au tour de la Direction Générale des Impôts de recevoir la visite de malfrats très peu ordinaires.

En effet, selon des informations de sources concordantes recueillies par la rédaction de CamerounWeb, un groupe de malfrats non identifiés a cambriolé les locaux de l'institution dirigée par Modeste-Mopa dans la nuit de lundi à mardi.

Les premiers éléments d'enquêtes montrent que plusieurs documents et ordinateurs liés au Covidgate ont été emportés. Beaucoup de bureaux de directeurs et sous directeurs ont été réellement touchés. Actuellement le siège de la Direction Générale des Impôts a été mis sous scellés et ne sera ouvert au public après vérification.

Comme dans les locaux du CONSUPE, les cambrioleurs ne se sont intéressés qu’aux éléments liés au scandale de détournement des fonds destinés à amoindrir les effets de la pandémie sur les populations camerounaise.

Il faut rappeler que, quelques jours après que des ordinateurs et autres serveurs contenant des dossiers sensibles en rapport avec l’enquête menée par le Tcs sur la gestion des 180 milliards alloués à la riposte contre le Covid ont été emportés par des malfrats, le chef de l’Etat a exigé célérité et lumière à l’effet de mettre main sur les auteurs et potentiels commanditaires de ce vol.

Selon le journal « L'Anecdote », qui apporte cette précision dans sa parution N°1185 du 07 juin 2021, Paul Biya « veut voir clair dans ce curieux cambriolage survenu la semaine dernière au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) où des véhicules ciblés ont été vandalisés, des documents, des ordinateurs et autres serveurs contenant des éléments importants, en rapport avec l’enquête en cours au tribunal criminel spécial (Tcs) ont été emportés par des brigands. Des sources internes renseignent que des documents contenant des rapports de missions de contrôle menées dans certains départements ministériels dans le cadre de la gestion des fonds Covid, ont été volés.”.



Crise à la DGI: près de la moitié du personnel mise en chômage technique

Le grand malaise au sein de la Direction Générale des Impôts. La DGi depuis sa création a pour principal objectif la mobilisation des recettes fiscales. Sur ce point un chapeau est à tirer à tous les directeurs généraux qu'y sont passés de Nkodo Laurent à Mopa Modeste, surtout ce dernier qui en moins de 10 ans a fait presque doublé les recettes fiscales : parti d'un recouvrement exceptionnel (à cette époque) de l'ordre de 1230,4 milliards de recettes fiscales en 2012, ces recettes dépassent depuis 2019 , 2200 milliards. Ceci grâce aux multiples réformes qu'a pu mener ce jeune et vaillant Directeur, âgé d'à peine 37 ans lors de sa nomination en 2013 comme directeur général des impôts.

L'inauguration avec faste en décembre dernier d'un immeuble futuriste, haut standing du siège de la direction générale des impôts, ainsi que d'un complexe hôtelier multisports pour la mutuelle de cette direction sont à son compte, Mopa Modeste. Mais seulement, force est de constater que le magnifique résultat des recouvrements fiscaux, et les belles constructions qui les accompagnent cachent un grand malaise, certes d'origine lointaine : la gestion du personnel.

En effet depuis le départ de Polycarpe Abah Abah de cette structure en 2004, encore connue comme Direction des impôts, le personnel broie du noir, enfin certaine partie du personnel : la DGi est la seule administration au Cameroun où les gens sont en complément d'effectifs dix ans, voire plus. Certaines personnes font plus de 15 ans à leur poste, créant ainsi d'énormes frustrations.

La DGi est la seule administration au Cameroun où vous pouvez partir de rang de directeur à chef de bureau, aucun profil de carrière. Ces derniers temps, la mode c'est de voir un jeune que vous avez encadré en stage ou enseigné à l'ENAM, devenir votre chef, alors que vous êtes juste en complément d'effectifs chez lui. Vous imaginez un ancien gouverneur du littoral devenir agent en complément d'effectif à la sous-préfecture de Bonaberi ? Où un colonel sous les ordres d'un lieutenant ? C'est ce qui se passe à la DGi. Beaucoup des inspecteurs des impôts, fatigués de ces humiliations sont partis, regagner d'autres administrations.

Le fait actuel, c'est la mise en chômage technique de près de la moitié du personnel de la DGI, le personnel chargé du contrôle fiscal est depuis plus de deux ans abandonné à lui-même, sans travail. Le directeur général des impôts, Mopa Modeste, aurait même dit que s'il arrive à ce bon résultat, sans l'activité de contrôle fiscal, alors il peut sans passer.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter