Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 02Article 517486

General News of Tuesday, 2 June 2020

Source: www.camerounweb.com

URGENT : imminente annonce officielle de la vacance du pouvoir


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La deuxième sortie du président du MRC en deux moins de deux semaines n’est pas anodine. Selon des informations fiables Etoudi se prépare à annoncer la vacance du pouvoir. Paul Biya président de la République du Cameroun depuis 38 ans ne serait plus en capacité de gouverner le pays. Les proches du régime appuyés par la France sont entrain de finaliser la succession gré à gré qui risque de plonger le pays dans une instabilité politique selon Franklin Nyamsi. Selon des sources bien introduites à la présidence de la présidence, l’annonce de la vacance du pouvoir se fera dans les prochains jours. Un nouveau vent serait entrain de souffler sur le Cameroun.


Informé de cette situation, le président du MRC s’est exprimé lundi, invitant le peuple camerounais à se tenir prêt pour faire barrière à toute succession qui irait à l’encontre de sa volonté. Dans son adresse à la nation, Maurice Kamto a laissé entendre que le coup de force en gestation pourrait être une modification de la constitution.


Malgré les deux audiences qu’il a accordées à l’ambassadeur de France au Cameroun et à l’émissaire du Secrétaire général de l’ONU ainsi que son discours à la nation du 19 mai 2020, Paul Biya peine à convaincre les Camerounais sur son était de son santé. Une bonne partie des Camerounais est convaincue que le Cameroun est dirigé depuis quelques mois par le secrétaire général de la présidence Ferdinand Ngoh Ngoh, qui au passage procède à des nominations à sa guise selon le professeur Franklin Nyamsi.



Un après Biya violent




L’éditorialiste camerounais Barlev Sismondi Bidjocka ne cache pas sa crainte. L’après Biya sera sanglant si rien n’est fait. Le journaliste ne redoute pas une attaque du régime par l’opposition, mais la violence des attaques en interne. Pour Barlev Sismondi Bidjocka, il faut une action urgente de Paul Biya pour éviter le pire.

« Si le président Biya ne se décide pas à reprendre un peu les choses en main, il y aura trop de règlements de compte à son départ ! non pas venant de l'opposition, mais beaucoup de sang risque de couler avec des frustrations interne, le mépris dans les nominations; la nomination de MAMA FOUDA est une nomination de trop! c'est la goûte d'eau de trop, c'est exagéré! non seulement l'individu est un tribaliste invétéré, mais aussi un incompétent doublé d'un prévaricateur....


PLUSIEURS générations de jeunes formés, diplômés et compétents attendent , mais des individus se comportent comme si le pays était leur maison familiale. non, non, et non ! putain Noonnnnnn ! », a publié Barlev Sismondi Bidjocka sur sa page Facebook.


Un successeur au profil douteux




« Le président nommé du Sénat Camerounais Marcel Niat sera d’office remplacé, qu’il soit mort ou vivotant, par le vice-président nommé du sénat Aboukakary Abdoulaye, le Lamido de Rey-Bouba chargé d’appliquer le gré à gré.


Le vice-président du sénat Aboubakary Abdoulaye, a reçu gratuitement le diplôme de l’Enam, sans concours d’entrée ni examen de sortie . Gratuitement le poste de Sénateur par nomination. Gratuitement des milliards volés par Biya pour corrompre les autres Lamidos du Nord.

Gratuitement le rôle de Président par interim du Cameroun pour truquer la future élection présidentielle anticipée au profit de Frank Biya. Le Lamido Aboubakary Abdoulaye est un immense truand, et nous devons le combattre massivement, et sans concession », déclare Franklin Nyamsi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter