Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 22Article 614980

Actualités of Sunday, 22 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Tuerie dans une église à Ntangfoan à Bali, Joël Emile Bamkoui sur le banc des accusés

Le drame a été attribué aux séparatistes. Le drame a été attribué aux séparatistes.

Une attaque a fait plusieurs morts à Ntangfoan à Bali

Selon Michel Biem Tong, l’attaque a été perpétrée par les hommes du colonel Bamkoui

Le drame a été attribué aux séparatistes

Le choc est encore perceptible dans la localité de Ntangfoan à Bali, où une attaque a fait plusieurs morts ce jour. Alors que l’opinion est encore en train de chercher les commanditaires de cette attaque, un homme vient d’être mis sur le banc des accusés. Il s’agit du colonel Joël Emile Bamkoui, commandant de la sécurité militaire. Selon Michel Biem Tong l’activiste pro-ambazonien, « c’est cet individu appelé Colonel Joel Émile Bamkoui, commandant de la tristement célèbre Division de la Sécurité Militaire (SEMIL) qui est la tête pensante de ce plan ourdi depuis plusieurs mois et qui consiste à attaquer des églises en zone anglophone et attribuer le forfait aux indépendantistes anglophones, dans le but de dresser ces derniers contre la communauté internationale. Bamkoui Émile et son bras droit l’adjudant-chef Mekinda Fabien avaient prévu attaquer une église protestante à Buea il y a quelques semaines », révèle-t-il.

Ces informations bien qu’à prendre avec des pincettes semblent quand-même cohérente. L’on se souvient qu’il y a plusieurs semaines, cet activiste annonçait déjà des attaques contre des églises. Des attaques qui n’ont pas certes eu lieu dans des endroits indiqués, mais se produisent pratiquement au moment indiqué.

L’attaque

Une attaque armée s’est produite cet après-midi dans une église à Ntangfoan à Bali, dans la Région du Nord-Ouest. Selon les premières informations, au moins une femme, identifiée comme une coiffeuse à Bali, est morte, un pasteur a été blessé, et de nombreux chrétiens étaient dans un état critique, soit pour avoir pris des balles, soit par peur. Les blessés ont été transportés dans un hôpital privé non loin du lieu du drame et sont mis sous soins intensifs. « Certains fidèles qui n’ont pas été touchés ont fui une fois les hommes armés sortis de l’église. C’est eux qui ont alertés la population », affirme un homme témoin qui se trouvait en l’intérieur de l’église au moment où l’attaque s’est produite.

Rejoignez notre newsletter!