Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 10Article 607309

Actualités of Saturday, 10 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Triste témoignage: ' Mon chéri m'a embarassé une dernière fois et a rendu l'âme'

La jeune dame a perdu son compagnon et père de son de son enfant La jeune dame a perdu son compagnon et père de son de son enfant

• La jeune dame nommée Ange raconte les conditions de décès de son compagnon

• Tout en pleurs, elle s'est livrée à la page TGV de l'Info

• Elle accuse un certain Cyrille Wandji d'être à la base du décès soudain de son homme

A 19ans, la jeune dame Ange a perdu son fiancé et père de son enfant à 23 ans. Face aux correspondants de la page TGV de l'Info, elle revient sur les ciconstances de décès de son homme de 23 ans, intervenu après avoir accepté un travail de Cyrille Wandji. D'après elle, ce dernier serait à la base de la mort de son homme.


Voici son entier témoignage




Tout as commencé en février 2018 un soir ,je suis allé prendre un pot à bonamoussadi en face de santa lucia ou Rive y travailler. C’était direct le coup de foudre on a immédiatement changé de contact et il m’a fais signe plutard. Cette période là j’avais eu quelques problèmes et je ne savais pas où aller. J’ai exposé mon problème à Chris et il m’a proposé de venir héberger avec lui . J’ai un peu hésité mais bon à la long j’ai accepté. A ma grand surprise j’ai constaté qu’il vivait avec son ami d’enfant, mais comme la grande sœur de celui là étais toujours absente pour raison de travail à Yaoundé ,il y’avais donc 2 chambre du coup nous occupions une et son amie celle de sa sœur . Tout se passait plutôt bien .

Deux moi plutard je suis tombé enceinte on a décidé de gardé le bébé malgré le faire qu’on avait pas de moyen . Sans oublier que moi je travaillais dans une boutique de la place, mais avec le temps sa n’allait plus avec son ami à la maison ,on dirait qu’il ne voulait plus de nous chez lui donc l’atmosphère était tendu. C’est comme sa que Rive et moi avions combiné nos salaires et trouver une chambre simple à bepanda ou au moins nous serons alaise avec un peu plus d’intimité. Malgré le faite que nous dormions a même le sol avec ma grossesse le plus important était que nous soyons ensemble . Avec le temps le petit fils de la bailleresse a constaté sa et nous a donné un matelas de bon cœur pour qu’on puisse dormis sur sa . Les choses on commencé à dégénérer quand ma grossesse ne me permettait plus de travailler j’ai dû arrêter donc ce n’était que sur lui que tout les charges reposait, mais le corona est aussi arriver et on étais confiné c’était de plus en plus dure . Il n’avait plus de travail et moi non plus . On a galéré c’était difficile.

Rive a dû travailler dans une laverie pour au moins nous nourrir il avais 1300 par jour selon les voiture qu’il lavait. Il avais un ami qui faisait dans le chawama il lui a proposé de travailler avec lui donc rive devais être son assistant et son apprenti en même temps parce qu’il ne connaissait pas encore comment fais le chawama . Rive a commencé comme la blague ensuite il étais déjà bon dans sa d’ou il a commencé à gérer le business de la dame en question là à bonamoussadi. Mais comme le marcher ne passait pas la dame lui a dis qu’elle voulait transporter sa machine à dschang parce que son fille lui avais proposé sa du coup elle était prête à envoyer la machine mais rive a refusé sa proposition d’aller à dschang.

Du coup il était encore à nouveau un sans emploi . Il a fais environs 2 semaine à la maison et un matin un ami lui a proposé à quelqu’un qui voulait ouvris un mini fast food là au rond point petit pay. Ce qu’il avait à faire était de faire le chawama ,il a travaillé environ deux à trois mois là bas et puis un heureux matin du 31 décembre 2019 j’ai accouché d’une magnifique fille .

La bailleresse de cette maison m'aidait beaucoup avec le bébé même la layette elle m’avait beaucoup aidé.
Quand le l’enfant a eu 3mois mes oncles sont venus me chercher pour Yaoundé. j’ai passé environ 3mois là-bas ,je suis revenue par la suite à Douala rester avec Rive.

il était déjà associé avec un de ses amis qui faisait également dans l'activité de Shawarma. Rive gerait donc la machine qui était à Bonamoussadi au niveau de carrefour market et son ami gérait celle de bepanda au carrefour double balle .

un jour un monsieur appelé wandji Cyril a interpellé Rive et lui a dit qu’il voulait installer une machine de chawama à dschang mais qu’il ne sais pas où acheter une bonne machine Rive lui a dit qu’il y’a pas de problème qu’il va l'aider et qu’il connaît où en trouver.

Ils ont changé de contact et quelque jours plutard le monsieur l'a contacté et lui donner rendez-vous où il devais aller acheter la machine . C’était à Akwa au niveau d’équinoxe. Ils ont fini la transaction et rive est rentré .
Il m’a donc dit que le monsieur lui propose aller à dschang pour former ses employés dans le chawama ,c’était prévu pour 3 jours mais le séjour avait été prolongé à 6 jours . Rive était logé à l’hôtel,véhiculé par son patron ,et payer 10 milles par jour.

Avant que j’oublie le monsieur lui a fait transporter un congélateur de douala pour dschang. Il souhaitait que rive reste pour 3 mois et qu’il va lui prendre une chambre aménagé , rive a de suite refusé donnant pour prétexte qu’il a laisser une femme et un enfant à la maison. Le monsieur a donc proposé de nous prendre tous et que moi aussi je pourrai travailler pour lui mais moi cette proposition ne m’enchantait pas.

À son retour rive n’étais plus la même personne ,il avait l'air malade fatigué etc ... sa mine avait changé il avait déjà constamment froid , il ne voulait pas de ventilateur sur lui , il était de plus en plus calme et pâle . Tous les deux avions pensé que c’est peut-être le changement de ville brusque et le climat aussi et le travaille qu’il avait fourni là bas . Mais sa ne s’améliorera pas , quand il a dépensé tout l’argent que ce monsieur avait donné, rive a commencé la folie et voulait seulement ce déshabillé,il criait comme un Chien il ne pouvais plus parler . On a marché avec lui de marabout à naturopathe mais rien .Quand rive a commencé la folie j’ai appelé monsieur wandji Cyril pour lui informer de la situation et savoir ce qu’il a fait à Rive, il a dit qu’il allait envoyer quelqu’un sur place voir si ce que je raconte est VRAI et qu’il va tout prendre en charge mais il ne m’a au plus jamais contacté, plus jamais .

De sur quoi il a fini par me bloque quand j’insistais.Rive étais déjà arrivé à Un stade où je lui m’étais seulement les couches c’était vraiment horrible, il a vraiment souffert . Sa mère est venue, on l'a transporté de douala pour bertoua , arrivés chez eux c’était le 17novembre 2020 je l'ai nettoyé et je lui ai donné ses médicaments ,y compris la bouillie aussi . J’ai mis sa tête sur mes genoux il a commencé à tousser et à tirer ma tête vers lui m’a donner un baiser pour la dernière fois à laisser couler une larmes et à rendu l’âme."
Voilà l'histoire tragique qu'a vécu ANGE, cette jeune fille de 19 ans aujourd'hui et demande la justice dans ce meurtre du père de son enfant décédé à 23 ans.



Rejoignez notre newsletter!