Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 04 05Article 460263

General News of Friday, 5 April 2019

Source: www.camerounweb.com

Tribunal: le triste témoignage d’un co-accusé de Maurice Kamto


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’audience en habeas corpus des militants du MRC qui s’est tenu le 02 avril dernier au Tribunal de première instance de Mfoundi a été une opportunité pour plusieurs co-détenus de Maurice Kamto de se prononcer sur le calvaire qu’ils vivent depuis leur arrestation en janvier dernier. Parmi ceux-ci, Kouam Kamguia Franck, un jeune médecin de 29 ans et militant du MRC.

Ci-dessous son témoignage:

adame la présidente, avant de commencer à m'exprimer je vous prierai de permettre à un de mes co-détenus qui est en train de faire une crise d'asthme de lui permettre de sortir prendre de l'air, et à quelqu'un dans la salle ayant de la ventoline de lui en procurer (un des requérants dans le box était en train de faire une crise d'asthme qui s'aggravait).

Madame la présidente, je vous ferai fi des conditions exécrables de mon arrestation, ma garde à vue et ma détention, qui ont été détaillées par mes avocats et mes codétenus. Je vous parlerai donc des conséquences de l'illégalité et de l'injustice. Et pour ce faire il faudrait que je commence par me présenter.

Je suis KOUAM KAMGUIA FRANCK, né le 17 Mars 1990, je suis médecin généraliste, responsable dans l'hôpital qui m'emploie des urgences et du pool cardiovasculaire. Je suis donc particulièrement chargé du suivi des patients hypertendus et diabétiques. Je fais partie de l'infime pourcentage des médecins généralistes camerounais qui sont capables d'assister les cardiologues et endocrinologues dans le suivi de ce type de patients.

Madame la présidente, depuis mon incarcération j'ai perdu 2 patients, environ un dizaine ne sont plus contrôlés et une quinzaine sont portés disparus. Ces patients auraient pu être votre oncle, votre tante, votre père ou votre mère. Comment comprendre que je sois arrêté pour être allé chez un de mes patients pour exercer mon devoir?

Madame la présidente je voudrai aussi vous parler de mon épouse, le Dr Nguéla Armelle, elle aussi médecin, orpheline de père et de mère pendant que nous étions déjà ensemble. Pour elle je joue donc le rôle de mère, de père et d'époux, raison pour laquelle elle a quitté son emploi pour me rejoindre à Yaoundé depuis mon arrestation. Comment un pays qui compte un médecin pour 10 000 habitants peut-il se permettre d'en mettre 2 en arrêt de service pour des raisons qu'on peut difficilement expliquer à des camerounais qu'on a jurés de protéger?

Madame la présidente je vous prierai donc de dire stop à l'injustice, de mettre fin à l'illégalité et de permettre à des milliers de camerounais d'avoir accès à des soins de qualité en me remettant immédiatement en liberté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter