Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 07Article 547096

General News of Wednesday, 7 October 2020

Source: Actu Cameroun

Tribalisme: un journaliste de la CRTV prend la défense des Bamiléké

Journaliste à la Crtv, le média public camerounais, il juge intolérable la sortie foireuse d’Emmanuel Wve Elemva, tout premier capitaine des Lions Indomptables du Cameroun sur « la mainmise » des Bamileke sur le football camerounais.

Luc Perry Wandji, n’est pas très content du tribalisme anti Bamileké qui prend une proportion très inquiétante dans le pays berceau de nos ancêtres (Cameroun). Le mardi 6 octobre 2020, il fait une sortie à ce sujet sur sa page Facebook. Dans les faits, le journaliste en service à Crtv (le média public, financé par l’argent du contribuable camerounais) s’insurge contre des propos tenus par Emmanuel Wve Elemva, le tout premier capitaine de l’histoire des Lions Indomptables du Cameroun.

« Je vous ai dit que nous n’allons pas éternellement admettre que prospère le tribalisme anti Bamiléké, qui touche des sphères insoupçonnables de ce pays. Croyez-moi, nous ne l’accepterons plus. Pour ceux qui continuent de dire que dénoncer le tribalisme anti Bami procède de la victimisation, je vous offre de nouvelles preuves (allusion faite aux dires de Mve, NDLR)», a écrit le journaliste sur sa page Facebook.

Monsieur Happi

Pour lui, cette sortie du Lion Indomptable à la retraite, un originaire de la Vallée de Ntem, département situé dans la région du Sud du pays, démontre qu’il existe un problème de tribalisme Bamileké au Cameroun. Au passage, il condamne les propos du joueur. « Par ma voix, le cercle des amis du Cameroun, et l’observatoire national pour l’éthique au Cameroun condamnent cette sortie malheureuse d’une icône, pourtant vénérée, du football camerounais», conclut Luc Perry Wandji.

En effet, le 6 octobre 2020, Emmanuel Wve Elemva a soutenu sur Amplitude Fm, une radio privée émettant depuis Yaoundé que le football camerounais est « pris en otage » par les gens de l’Ouest. « Nous ne pouvons pas comprendre qu’une seule région de ce pays veut faire main basse sur le football camerounais. Le président de la fédération camerounaise de football est de l’Ouest, le président de l’association des footballeurs est de l’Ouest, le président des associations des arbitres est de l’Ouest, le président de l’association des entraîneurs est de l’Ouest et aujourd’hui, il est clair que monsieur Happi qui veut devenir le président de la ligue de football du Cameroun, est de l’Ouest », avait-il déclaré.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter