Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 08Article 511255

General News of Friday, 8 May 2020

Source: 237actu.com

Tribalisme: Maurice kamto ne met pas de différence entre Ekangs et Bamiléké

Le leader du MRC a brisé le silence pour se prononcer sur ce que les réseaux sociaux appellent « guerre » entre Ekangs et Bamilekés.

En effet, Maurice Kamto a été contacté au téléphone hier jeudi 08 avril dans un direct Facebook par Narcisse Mbarga, un activiste Pro-Biya.

Sans détour, l’opposant a répondu à toutes les questions qui lui ont été posées par son interlocuteur, notamment la résurgence du discours tribal dans l’espace public au Cameroun et une prétendue « guerre » entre Ekangs et Bamilekés ;

Extrait

Je n'ai pas cette lecture là du Cameroun. Je travaille pour une nation qui s'appelle le Cameroun. Quand dans tous les discours, quand je dis que j'aime lmes Camerounais, je ne fais de la politique là dessus et je le dis sincèrement. Je ne sais pas ce qu'on appelle les Ekangs et les Bamalékés. Chacun est né quelque part, c'est évident. C'est le pure hasard'.

'Moi j'aurais pu naître au fin fond du sud comme à l'extrême nord. Je suis né par le plus pure des hasards à l'ouest. Et cela n'a jamais été un problème pour moi. Maintenant, qu'en à démentir ou a prendre position pour ce que les uns et les autres disent, convenez avec moi que je ne peux pas chaque jour faire un nouveau communiqué'.

Je sais les attaques dont je suis l'objet. Je ne me sens pas particulièrement interpellé parce que ce n'est pas mon registre. regardez depuis au moins 2018, ceux qui ont fait monter les tentions entre les Camerounais on les connait. Je ne veux pas aller dans les détails mais certains d'entre eux sont des jeunes que j'ai accompagné à des niveaux que vous ne pouvez même pas soupçonner..

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter