Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 15Article 484837

General News of Wednesday, 15 January 2020

Source: Camer.be

Travaux publics : des délais sans fin

La dernière revue des projets routiers indique des retards dans la conduite des chantiers La dernière revue des projets routiers indique des retards dans la conduite des chantiers

La dernière revue des projets routiers indique des retards dans la conduite des chantiers. Certains sont même à l’arrêt.

L’année 2019 s’est achevée sans que plusieurs projets de travaux publics n’arrivent à leur terme. Les voeux de l’an dernier sont reconduits en 2020. A savoir par exemple que soient livrés les 60 premiers kilomètres de l’autoroute Yaoundé-Douala prévue pour mesurer 196 kilomètres. Cinq ans après le début du chantier, le bitume s’arrête au PK 40 ; et le tronçon n’est guère finalisé par l’entreprise China First Higway Engineering Company.



A travers le Cameroun, l’essentiel des chantiers routiers dont les délais ont expiré ne sont pas achevés. La liste est longue selon le pointage effectué par le ministère des Travaux publics qui, le 27 et le 30 décembre dernier, faisait la revue des projets routiers et autoroutiers du pays. La raison qui revient souvent est le non payement ou le payement irrégulier des décomptes dus aux entreprises. Face à un Etat mauvais payeur, les entreprises n’ont pas toujours la surface financière pour travailler sur fonds propres.

Du coup, on en arrive à des résiliations de contrat. Comme celui du marché de la route Soa Esse-Awae longue de 74 km, entamé en octobre 2016 pour être livré en 17 septembre 2019 par la société Atidolf Nigeria Ltd. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). Tout s’est arrêté alors que les travaux étaient réalisés à 21,78%. Quant au chantier sur l’axe Sangmélima-Bikoula (65 km), il est suspendu depuis le 17 septembre 2018, mettant ainsi à mal le projet de la route partant de Sangmélima pour Ouesso au Congo. Sur le lot 1 de la Ring road, les pluies avaient contraint à suspendre le chantier le 1er août 2018. Depuis cette date, rien n’a plus été fait à cause de l’insécurité dans la région du Nord-Ouest.

Si en 2019 plusieurs projets ne sont pas parvenus à leur terme, les espoirs sont reportés sur 2020. C’est le cas des populations de la région de l’Est, bénéficiaires du projet de construction de la route Mbama-Messamena (38 Km) qui prévoit 5 km de voirie dans la ville d’Abong-Mbang. Après l’expiration du délai contractuel le 31 juillet 2019, l’entreprise avait demandé une prolongation de sept mois supplémentaires. La nouvelle date a donc été fixée au 28 février 2020. Voilà qui augmente le nombre d’échéances prévues cette année. En effet, plusieurs projets de construction ou de réhabilitation de route sont déjà prévus pour s’achever d’ici les 12 prochains mois.