Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 20Article 614638

Actualités of Friday, 20 August 2021

Source: Le jour

Travaux intégrateurs de la Cemac: Paul Biya et ses paires bouclent le financement de 08 projets

Paul Biya président du Cameroun et de la CEMAC Paul Biya président du Cameroun et de la CEMAC

Le financement de huit projets sur ceux présentés a été bouclé, soit environ 2490 milliards de F CFA.


La deuxième réunion du Comité technique de suivi de la mobilisation des ressources et de la mise en œuvre des projets intégrateurs s’est tenue du 15 au 19 février dernier à Douala, conformément aux décisions et recommandations de la douzième session ordinaire du Comite de pilotage du Programme des réformes économiques et financières au sein de la Cemac /Pref-Cemac. Cette réunion a connu la participation des six Etats membres, des institutions sous-régionales à savoir, la Commission de la Cemac, la Beac, la Bdeac et le Pref-Cemac, ainsi que des experts de la Banque Mondiale et de la BAD. Les partenaires techniques et financiers (Bdeac, BAD, Afreximbank) ont, pour la plupart, confirmé leurs engagements pris lors de la table ronde de novembre 2020 à Paris, pour le financement des 11 projets intégrateurs retenus. La maturation desdits projets est en cours de finalisation.

Le coût total desdits projets est estimé à 4 074,64 millions d’euros. Sur ce montant, 709,92 millions d’euros, soit au total, 17,42% du coût total, avaient été mobilisés avant la table ronde de Paris fin 2020. Le financement recherché se chiffrait à 3 364,72 millions d’euros, soit 82,58% du montant global. Le financement de huit projets sur les 11 projets présentés a été entièrement bouclé, soit 3 800 millions d’euros (environ 2,490 milliards de F CFA).Il convient de souligner qu’en vue d’une mise en œuvre réussie des projets intégrateurs, les Etats membres de la Cemac sont invités à adresser leurs requêtes formelles de financement aux partenaires techniques et financiers, afin que le processus d’instruction des dossiers soit enclenché pour la mise à disposition des financements. Les Etats sont également invités à libérer leur part au capital augmenté de la Bdeac, afin de permettre à cette institution bancaire sous-régionale de jouer pleinement son rôle dans le financement des projets communautaires.

En rappel, les six chefs d’Etat dont la vision est de faire de la CEMAC « un espace économique intégré, émergent où règnent la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance au service du développement humain à l’horizon 2025 », ont adopté en 2009, le Programme économique régional (PER) qui vise la mutation profonde des économies pour accroître leurs valeurs ajoutées et contribuer ainsi à la réduction du chômage et de la pauvreté. Ce programme comprend 84 projets et s’appuie sur trois piliers essentiels à savoir : l’énergie ; l’agriculture et l’économie forestière ; les mines et la métallurgie. Il a fait l’objet d’une mise en œuvre insuffisante n’ayant pas permis l’atteinte des objectifs fixés.

En conséquence, la Conférence des chefs d’État a-t-elle décidé, dans le cadre de la phase 2 (PER 2017-2021) de se focaliser sur un portefeuille limité et réaliste de projets phares, susceptibles d’accélérer l’intégration physique et commerciale de la CEMAC durant une période de cinq années. C’est sur cette base que 12 projets intégrateurs prioritaires ont été identifiés pour être mis en œuvre sur la période 2021-2025. Voir la liste ci-contre.

Les douze projets intégrateurs prioritaires de la Cemac

1.Construction d’un pont sur le fleuve Ntem (y compris raccordements routiers) et facilitation du transport et de la sécurité routière sur la route transnationale Kribi-Campo-Bata reliant le Cameroun et la Guinée-Equatoriale.

2.Construction de la voie express Lolabé-Campo (39 km) entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale.

3.Construction de la route Ndende-Doussala (144 km) entre le Gabon et le Congo.

4.Construction des tronçons manquants de la route Ndende-Dolisie du corridor Libreville-Brazzaville.

5.Construction de la route Kogo-Akurenam (sud-est Guinée Equatoriale-Gabon).

6.Construction du corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-N’Djaména (Congo/RCA/Tchad).

7.Aménagement hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques (Cameroun/Congo/Gabon/RCA).

8.Interconnexion des réseaux électriques (Cameroun-Tchad).

9.Interconnexion du Cameroun avec les autres pays de la CEMAC par la fibre optique

10.Construction du port sec de Beloko (corridor Douala-Bangui).

11.Construction du port sec de Dolisie (corridor Gabon-Congo).

12.Construction de l’Université inter-Etats Cameroun-Congo à Sangmélima.

Rejoignez notre newsletter!