Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 15Article 549271

General News of Thursday, 15 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Traque de la BAS à Paris: une camerounaise dézingue proprement Brenda Biya

Brenda Biya, la première fille de la République Brenda Biya, la première fille de la République

La sortie de Brenda sur la traque dont elle est victime de la part de la BAS continue de susciter des réactions. Celle de Paule-Sylvie Yonke du mouvement Stand up est sans surprises.

En effet, les éléments de la BAS avec à sa tête Calibro Calibri ont troublé le séjour de Brenda Biya, la fille du président camerounais en France. Ils ont menacé les responsables de l'hôtel de la mettre à la porte sous 48 heures faute de quoi ils reviendront y créer une pagaille. Informée, la réaction de la première fille de la République ne s'est pas fait attendre. " Je ne compte pas sur les gens. Je travaille dure et je m'en fou des nerveux. Les cordes toujours disponibles pour les jaloux", a-t-elle répondu.

A en croire l'une des figures du mouvement Stand up, parrainé par Kah Walla, Brenda Biya a ce qu'elle mérite. "Tel père, telle fille, la BAS a raison de s'en prendre à elle", écrit-elle sur sa page facebook. Toujours son elle, la famille Biya bénéficie gracieusement des privilèges exéburants, vit sous le dos des contribuables camerounais, elle ne doit pas être mis de côté dans le chassement de Paul du pouvoir. "Donc tant qu'ils continueront à profiter, surtout de manière aussi ostentatoire, de ces crimes, ils en paieront aussi les conséquences, quelles qu'elles soient. Dans un nid de vipères on ne décapite pas les parents pour laisser prospérer leur toute aussi venimeuse progéniture', conclut-elle.

Lire l'intégralité des propos de Paule-Sylvie Yonke

?De quel vieil enfant de 23 ans vous parlez ? Qui vous a dit qu'on était encore "enfant" à 23 ans alors qu'à cet âge-là on est pleinement majeur, mûr et adulte? On a normalement déjà obtenu sa licence universitaire, commencé son premier travail ou sa maitrise, et que certains sont déjà professionnels, parents, ministres, présidents de la république, ou chefs d'entreprise?

Cessez d'accommoder les dictateurs et leurs familles, et cessez aussi de les fabriquer. Brenda Biya, Franck Biya, Junior Biya, et eux tous sont autant responsables des crimes commis par leur père Paul Biya que lui-même, sinon ils s'en seraient publiquement et officiellement dissociés depuis longtemps, en paroles et en actions.

Donc tant qu'ils continueront à profiter, surtout de manière aussi ostentatoire, de ces crimes, ils en paieront aussi les conséquences, quelles qu'elles soient. Dans un nid de vipères on ne décapite pas les parents pour laisser prospérer leur toute aussi venimeuse progéniture.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter