Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606238

Actualités of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Transport ferroviaire : l’Etat va doter la Société Camrail de quatre locomotives et 25 voitures

Relever le niveau de service du transport des biens et des personnes. Relever le niveau de service du transport des biens et des personnes.

Le Train express Yaoundé-Douala est désormais sur les rails.

Dans le cadre du Programme de relance du transport ferroviaire, le gouvernement entend soutenir la société chargée des transports.

L’objectif est de relever le niveau de service du transport des biens et des personnes par le chemin de fer.

Les populations de Édéa, Messondo, Éséka, Makak, et Ngoumou peuvent se réjouir. Le nouveau train express a fait son premier voyage jeudi dernier. Il est parti de la gare voyageur de Douala-Bessengue, à 6 heures du matin, et est arrivé à la gare voyageur de Yaoundé à 10 h 45. Le train express a fait au moins quatre escales de deux minutes chacune à Édéa, Messondo, Éséka, Makak, et Ngoumou, sous les applaudissements des qui avaient été coupées du train express, depuis 2016. En droite ligne des directives du chef de l’Etat, le gouvernement a lancé depuis 2017 un programme d’acquisition de nouveaux matériels roulants à voyageurs, dans le cadre du programme quinquennal n°1 des investissements ferroviaires. « Ce programme enrichira, à courte échéance, le parc de matériel roulant de quatre locomotives, vingt-cinq voitures voyageurs et cinq modules autorails » a expliqué Jean Ernest Masséna Ngallè Bibehe le ministre des Transports. Dans ce processus de mise à niveau, les quatre nouvelles locomotives qui ont été mis en service ont été acquises, en 2020, auprès de l’entreprise américaine General Electric Company.

Le satisfecit du ministre des transports.

Selon le ministre des Transports, ce voyage inaugural est «l’aboutissement de nombreux efforts menés en vue de relever le niveau de service du transport des biens et des personnes par le chemin de fer, fortement altéré, depuis l’accident ferroviaire survenu en octobre 2016 à Eséka ».
Depuis le retrait de l’exploitation du train Intercity sur l’itinéraire Douala-Yaoundé, la mise sur pied d’une offre de transport de qualité, par train semi-direct entre ces deux villes a été au centre des préoccupations du gouvernement qui a mis sur pied un Comité Interministériel des Infrastructures Ferroviaires et le Comité de Transport voyageurs. Le premier voyage a duré plus de 4heures et le ministre des Transports a tenu à préciser que le temps de parcours du nouveau train va diminuer, au fur et à mesure, de l’avancement des travaux de réhabilitation de la voie pour descendre en dessous des trois heures.

Rejoignez notre newsletter!