Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 17Article 567512

Politique of Sunday, 17 January 2021

Source: www.camerounweb.com

Transition politique au Cameroun: le CPP persiste et signe !

C'est une déclaration du Secrétaire Général du Cameroon People’s Party (CPP) Franck Essi.

Invité de la Matinale sur ABK Radio, l'homme politique est revenu sur la situation socio politique qui prévaut actuellement au Cameroun avec l'épineux problème du tribalisme.

S’agissant d'une possible transition à la tête du Cameroun, Franck Essi précise que son parti en a fait cas depuis 2016. Cette proposition se justifie selon lui par le fait qu'au Cameroun "il y’a une impasse politique et une impasse sur le développement".


La rédaction de camerounweb vous propose quelques séquences de son passage dans cette émission

« Le CPP a été mis sur pied pour servir le peuple camerounais…. Mais quand on a les discours de haine et de tribalisme, on se pose la question de savoir si on est encore un peuple ».

« Faire la même chose et s’attendre à des résultats différents, c’est de la folie ! C’est pourquoi on a cessé d’accompagner le régime en place en boycottant les élections. S’il faut se mobiliser pour la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, ce n’est pas au CPP de le faire. Notre rôle est de mettre en place des mécanismes pour la bonne marche du pays . »

« La politique ce n’est pas seulement se faire élire. C’est aussi tirer des leçons sur ce qui se passe au pays. »

« Avant octobre 2016, nous avons attiré l’attention sur la transition politique. Pourquoi ? Car il y’a une impasse politique et une impasse sur le développement… L’état est pris en otage par une oligarchie politique et militaire. Il arrive un moment où on se demande: est ce que la gouvernance telle qu’elle fonctionne est à la hauteur des défis? »

« La liberté d’expression n’est pas respectée au Cameroun… Il faut qu’on se réaccorde sur les valeurs ».

« C’est quoi être Camerounais ? Pour nous, simplement, c’est avoir certains droits: le droit de m’engager dans un parti politique, le droit de m’exprimer… Or la liberté d’expression n’est pas respectée à mon avis… Il faut qu’on se réaccorde sur les valeurs. La vie est sacrée, Nous dénonçons les arrestations arbitraires et les tortures sur les populations ».

« Un ensemble de facteurs a contribué à ce que notre parti ait un fonctionnement qui n’est pas normal… On a opéré a travers le congrès de 2014 une sorte de révolution interne. C’est de là qu’est né le mouvement Stand Up For Cameroon »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter