Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 28Article 538036

Opinions of Friday, 28 August 2020

Journaliste: Boris Bertolt

Trahisons à la police cameorunaise: la s3xtape de Martin Nguélé étalée sur la toile

“ Le long magistère du Dgsn Mr Mbarga Nguelé à la tête de la sûreté nationale depuis 2010, véhicule laxisme, impunité, corruption et sextapes. Ce qui a pour corollaire l'extension des racines du mal eu égard à cette usure du pouvoir, l'âge et la fatigue du patriarche de Nkol Metet.

Depuis la dernière élection présidentielle, beaucoup étaient convaincu de sa mise à l'écart par la pré-éminence institutionnelle et diplomatique. Chacun pouvait désormais aller à sa manière et selon ses méthodes. Le non-contrôle de la maison des policiers avait fini par convaincre l'opinion tant il est vrai que ses proches usaient de la méthode du verrouillage des informations sur le quotidien des fonctionnaires de police.

Ses proches collaborateurs par peur d'être démasqués sur leurs agissements vicieux, pernicieux et immoraux jouaient sur la fibre de diverses manipulations. Il y'a longtemps l'eau était entrée dans le navire. Le trafic d'influence, les abus de toutes sortes sur certaines gradées et moins gradées à l'instar de ce sextape entre un proche du DGSN et la chef de division de la communication dans un Fortuner de couleur noire. Mariée pourtant mais agissante pour la conservation de son poste. Les canapés sont devenus pour la gent féminine de la Dgsn le pont par excellence pour atteindre la rive du positionnement, femmes mariées, célibataires ou en couples, tout y passe on s'en fout des dégâts et en cas de refus c'est la loi de l'omerta.

Certains hauts cadres ayant refusés de participer à ces compromissions d'une autre nature ont été frappés d'un penalty, à savoir une sanction par exclusion définitive ou temporaire subite ou abaissement de grades ou d'échelons selon les cas...ils sont écartés des affaires, humiliés et envoyés à l'école de police pour meubler le décor ou au quartier pour ne plus servir et valoir. Ce s'appelle " vous tuer à petit feu en vous rendant inutile. " Dieu existe t'il encore ? La plupart gardent la foi devant ces pratiques des proches collaborateurs du délégué général fidèles du royaume de Lucifer.
Voici donc les rôles joués par ceux là n'ayant pas figurés dans la précédente dénonciation.

???????? Mr Amougui le SDAF.: Proche collaborateur par ricochet du Dgsn, introduit et imposé par le piètre Nguelé Médja Sp du boss alias sextape et dont les envies et la boulimie financière sont devenues une obsession tant il vrai qu'il faut financer les projets personnels et entretenir les femmes mariées, Amougui sorti de nulle part comme un joker ou As de pique de la poche d'un malfrat de Chicago sera vanté, encensé, motivé et présenté bien qu'inconnu au Dgsn par son Sp Nguelé Medja. Il a alors usé des ruses et autres entourloupes afin d'écarter l'ancien président de la fédération de Lawn Tennis qui sera chassé tel un malpropre. Ce dernier, homme intègre l'empêchait de contrôler les finances. Avec l'arrivée de son étalon Amougui alias Joss Vebeck, la gabegie sera installée aux pas de courses des chevaux.

Une ligne de dépenses de 300 millions sera immédiatement octroyée au Sp Nguelé pour soi-disant gérer les affaires personnelles et privées du Dgsn. Nguelé peut boire du petit lait désormais, acquérir pour des centaines de millions des hectares de forêts dans la région du centre, des étangs de pisciculture, de nombreux bâtiments et autres véhicules dissimulés. Pour garder inviolable ce jardin secret, tous les moyens sont bons pour le verrouillage des personnes sensées renseigner le chef de corps sur de telles pratiques. Le DFGIL devient un figurant. Les montages et autres photographies des constructions de certains hauts cadres sont envoyés au Dgsn pour le distraire de leurs actes perpétrés et jeter en pâture ou mettre en porte-a-faux ceux qui peuvent aider loyalement et sans magouilles le boss.

Les policiers ne sont pas dupes. Nguelé et Amougui rendront gorge tôt ou tard dans cette police car les documents afférents à ces détournement de deniers publics sont déjà adressés à qui de droit. Enfin, mr Amougui qui a déjà plusieurs fois été entendu par le CP Meva peine actuellement et à cet instant à se justifier sur une rocambolesque histoire de détournement d'une somme de 300 millions allouées aux constructions de bâtiments au CIAP ( Centre d'instruction et d'application de la police ) de Mutenguene.

ANGOULA NDONGO PIERRE.: Ex chef de service adjoint des caisses.
Beau frère du Dgsn, cet adepte de Bacchus et de la bonne chaire fût écarté à la suite d'une tentative de double dépense qu'il voulait subtilement faire signer au délégué général profitant du congé du CD Awal son chef. Pris la main dans le sac grâce à la vigilance du patriarche malgré son âge. La leçon est passée. " l'on ne fait pas de grimaces devant un vieux singe. " Chassé de son poste et la sanction ultime évitée à cause de proximité sociologue avec maman Philomène, l'épouse du Dgsn lui même ne voulant pas s'attirer les foudres de sa bien-aimée. Le balaie du voleur de Bagdad venait de se briser en plein vol. Ce dernier vit un délestage financier qui ne dit pas son nom. Nous lui recommandons le chapelet du précieux sang de Jésus.

MME MBALLA BERNADETTE. Chargé d'études N3.
Femme discrète et réservée, aucun policier n'osera lui jeter la pierre. Dame au grand coeur et très maternelle, prompt à défendre même les cas les plus désespérés surtout en cas de persécution et d'abus, elle ne dispose pas d'un véritable pouvoir pour renverser la tendance et parfois convaincre le délégué général face aux thuriféraires de l'axe du mal bien implantés. Son handicap étant d'être civile, nous pensons qu'en matière d'équité et clarté que si elle avait été associée aux recrutements et autres promotions en synergie avec la DRH la grogne des policiers en ce qui concerne les irrégularités ne serait pas à son comble. Tout le contraire d'un Paul Tomo, ignorant, arrogant, vicieux et incapable de procéder avec objectivité des nominations telles que l'exige la nomenclature procédurale en ce qui concerné les cadres de la sûreté nationale. À ce niveau celle qui fut sa première compagne, secrétaire et percepteur des fonds " la relique abandonnée Bella Josepha intervient pour les collectes. C'est cette dernière qui vient de subir une opération chirurgicale en France à hauteur de 15 millions aux frais de la Dgsn initiée par Tomo pour se débarrasser des myomes et fybromes qui vient d'être récupérée par le Cp Mbida qui joue son va- tout dans l'espoir d'être titularisé au 1er arrdt de la ville de Yaoundé, regrets pour cet indigne fils beti qui souille les ekangs en allant manger dans la poubelle du Sidéen et drépanocitaire Tomo Paul.

CP ZRA VRIDI: Chargé d'études assistant N1. Aladji l'argent. Il est le photographe de l'axe du mal, expert en filature qu'il a maîtrisé durant son passage au GSO. Il est manipulé à souhaits par un Nguelé Médja décidé à faire détruire et à faire couler tout ce qui pourrait entraver ses plans. Pour des billets de banque, il est prêt à se contredire devant le Dgsn quand un policier en situation inconfortable lui assure sa prébende. La chèvre broute là où elle est attachée lui n'ayant aucune ligne de dépense, il a créer ainsi. C'est donc ce Zra photographe qui fut envoyé et utilisé à des fins pour chasser le Dfgil/A et surtout pour la révocation de l'ancien commissaire du 14ème arrdt de la ville de Yaoundé qui nonobstant son acquittement par un premier conseil de discipline présidé par le CD Oko Petis, verra ses résolutions annulées et un nouveau re programmé qui prononcera tout simplement sa révocation.

Comme dans les films d'horreurs voilà étalées les agissements des proches collaborateurs du délégué général à la sûreté nationale vis-à-vis des autres fonctionnaires de police et même des usagers. Seulement ceux qui croyaient être à l'abri des représailles en cas de départ ont été désillusionnés par le décret du chef de l'état rappelant Mr Mbarga Nguelé déchu de son poste d'ambassadeur du Cameroun en Espagne. Le sommeil est perdu car vous allez répondre surplace.”

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter