Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 10Article 561437

General News of Thursday, 10 December 2020

Source: Le Messager no 5673

Trahison : les preuves de la relation incestieuse entre le SDF et le RDPC

Le scrutin de dimanche dernier qui a rendu son verdict met sur la sellette quatre partis politique: l'Undp, l'UDC, le RDPC et le SDF.

L'UDC de Tomaino Patricia Ndam Njoya est inconsolable. Et pour cause, dans la circonscription de Bafoussam premier où le SDF a remporté haut la main les municipales du 09 février dernier, le parti à la houe a miroité pendant un temps, le vain espoir que les conseillers municipaux SF, voteraient pour l'UDC. De tractations en tractations, c'est finalement pour le RDPC que le parti d'opposition, le SDF va voter massivement. Ce n'est pas un bluff, il est bien dit que les conseillers municipaux du sdf ont voté massivement pour le RDPC au détriment de l'UDC. Au sein de ce dernier, la confusion est à son comble. On ne comprend pas quelle mauvaise mouche a piqué "les frères de l'opposition" pour qu'ils se sentent obligés de voter pour l'adversaire commun. Une trahison ? Un responsable de l'UDC confie que cela commence déjà à bien faire. Pour souvenir de la litanie de ces incestes répétitives avec le pouvoir, l'UDC a encore en mémoire les élections sénatoriales de 2013 au cours desquelles le RDPC avait douché les espérances de l'UDC de remporter les 7 sièges de la région de l'Ouest après la disqualification de la liste du RDPC.

Démarcation évanescente

L'UDC, en pole position a bu la coupe de la trahison sur le coup jusqu'à la lie. Les régionales sont donc venues rouvrir les plaies qu'on croyait vainement cautérisées. Cette situation est révélatrice de la situation très difficile ou intenable qui règne entre les différents partis politiques de l'opposition. Cette relation incestueuse dénote de la démarcation évanescente entre le RDPC et les partis de l'opposition. Pour rester plus proche du parti qui domine le Noun, il convient de rappeler qu'il a raflé tous les 17 sièges des délégués départementaux en lice dans le département. En dehors de l'Undp, aucun parti n'a fait plus que cela. Pour rester le plus possible scotché à l'actualité des régionales, il importe de dire que l'Undp a grillé la politesse au parti de Bello Bouba, non pas dans le Nord comme on se serait attendu, mais dans l'Adamaoua. Ainsi sur les 70 conseillers émanant des ranges des délégués départementaux, ce parti rafle 56. Il s'agit là du premier parti politique de l'opposition appelé à présider un exécutif régional au Cameroun. C'est le lieu de se féliciter même si sur 10 régions, le RDPC est à la tête de 9.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter