Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 15Article 567305

General News of Friday, 15 January 2021

Source: La Voix du Centre

Trahison : comment Joshau Osih a sacrifié le SDF pour ses intérêts personnels

Le dirigeant du Social Democratic Front (Sdf) mis à nu sous anonymat par un membre de l'instance du groupe.


Si tant il est vrai que la crise anglophone fragilise le SDF par l'envahissement des régions du Noso, fiefs politiques du parti submergés par les séparatistes armés, la stagnation et même la quasi-inexistence de cette entité politique ne sont plus à démontrer. Le Sdf n'est plus que l'ombre de lui-même. La péroraison sur son évolution établirait sa fin. Cependant sa défaillance tend à faire pointer du doigt la responsabilité du mauvais jeu politique imputé à Joshua Osih son actuel président. Mais aujourd'hui, le parti a vu son aura toucher les bas-fonds de l'échec. "Depuis l'arrivée de Joshua Osih à la tête de notre parti politique, plus rien ne va à l'intérieur entre les personnes ressources, c'est à dire ceux qui faisaient la force du parti. Joshau Osih n'entreprend aucune initiative. Il est quasiment hors de la vision du SDF. Il n’est pas avec nous. Joshua Osih a réussi l'exploit de noyer le part dans ses coïncidences avec le RDPC". La vexation de ce membre du National Exécutive Committee (NEC) instance supérieure du SDF qui requiert l'anonymat renforce la position de l'opinion d'une bonne portion de l'opinion convaincue depuis des années sur un rapprochement entre le SDF et le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) qui entame sa 39ème année au pouvoir. La guerre dans les régions anglophones serait tout de même un alibi permettant à Joshua Osih de justifier la dynamique perdue au sein de son parti politique

Quel avenir pour le parti de Ni John ru Ndi

"Concrètement nous avons tout perdu. L'idéologie socialiste démocratique, les assemblées ne comptent plus pour Josua Osih qui ne se préoccupe pas de l'avenir du SDF." Dans cette déclaration, le cadre du SDF élucide l'abandon du parti par ses président occupé à "faire ses affaires avec les gens de Yaoundé. Il ne parle plus d'opposition", renchérit-il avec lamentation. Dès le d"but des violences dans les localités anglophones, le Sdf s'est vu coupé de la majorité de ses militants dans ses zones où les meetings et les rassemblements à caractère politique, foncièrement interdits par les indépendantistes ont permis la décadence de ce parti politique classé 4ème à l'élection présidentielle d'octobre 2018

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter