Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 14Article 573298

General News of Sunday, 14 February 2021

Source: www.camerounweb.com

Torture d'un civil à Ndu: en colère, Fridolin Nke envoie un message aux militaires

L'horrible acte de torture dont a été un jeune Cameroun à Ndu, dans le Nord-ouest, provoque de vives réactions au sein de l"opinion publique.

La victime, accusée d'appartenir au groupe sécessionnistes ambazoniens, est torturée par des hommes habillés en tenue des militaires.

L'enseignant de Philosophie à l’Université de Yaoundé I, Fridolin Nke ne s'est pas fait prier pour condamner cet acte. Dans une sortie sur les réseaux sociaux, il accuse les autorités de Yaoundé de "fabriquez des monstres pour humilier et terroriser les Camerounais".

Ci-dessous l'intégralité de la réaction

Avez-vous regardé la vidéo horrible d’un jeune homme torturé à Ndu, au Nord-ouest, par des individus qui portent des tenues de notre armée, de notre police et de notre gendarmerie ?

Ces soldats torturent et bafouent la dignité d’un Camerounais, en l’insultant dans ma langue maternelle.

Sur l’extrait de la vidéo (que nous ne voulons pas publier ici pour des raisons de sensibilité et de dignité humaines), ces endiablés le giflent violemment, lui donnent des coups de bottions sur la tête, l’arrosent d’eau froide et lui assènent des coups de machette sur toutes les parties du corps, y compris ses parties intimes, avec une férocité inouïe.

Fiers d’eux, ils crient : « mebi me ne we élan », un langage ordurier de mon village, que je préfère ne pas traduire en français, de peur de donner la nausée au lecteur.

Dites-moi, de grâce, sont-ce ces ordures pestilentielles qui seraient mes frères ?
Sont-ce ces minables pestiférés que les gens veulent que je soutienne ?

Je leur envoie ce message : que les idéologues de l’État westphalien, les responsables politiques et les chefs des forces de sécurité et de défense, qui soutiennent la poursuite de cette guerre et en profitent, sachent que, tôt ou tard, ils vont le payer très cher...

L’argument des brebis égarées ne suffit plus. Vous fabriquez des monstres pour humilier et terroriser les Camerounais, incendier le pays et cultiver la haine tribale aux quatre coins du territoire national, sous le prétexte de défendre le pays.

C’est le rôle de l’armée que nous voyons là ?
C’est avec ça que vous allez faire la paix?
Ça fait pitié !
Fridolin NKE
Expert en discernement


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter