Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 07Article 503725

General News of Tuesday, 7 April 2020

Source: Le quotidien N°290

'Théophile Kwendjeu n’a jamais été prince dans cette chefferie supérieure de Bangangté'

Afin de taire définitivement toutes les polémiques autour de l’utilisation abusives des titres traditionnels de la chefferie supérieure Bangangté, par le nommé Théophile Kwendjeu, le Roi, S.M Nji Monluh Seidou Pokam, sort de sa réserve.

Bonjour Sa Majesté le Roi des Bangangté. Nous vous remercions vivement pour cette exclusivité que vous faites à notre modeste journal, concernant notamment l’utilisation un peu abusive des titres traditionnels de votre royaume par certaines personnes, se passant à tort ou à raison pour des princes Bangangté. Qu’en est-il réellement du cas de Théophile Kwendjeu ?

Bonjour à vous et merci de venir à la source de notre tradition, pour vous informer davantage sur ces questions très importantes, afin d’éclairer l’opinion publique, nationale et internationale. Sachez bien que, sur le plan traditionnel, je suis la voix la plus autorisée dans tout le département du Ndé. Et personne ne peut me le renier. Alors, permettez-moi de vous dire clairement et une fois pour toute, que, ni Théophile Kwendjeu, encore moins son défunt père, qui fût pasteur de l’église EEC, n’ont jamais été des princes dans cette chefferie supérieure de Bangangté.


C’est plutôt la mère de son père, qui par exagération, on peut appeler « princesse », tout simplement parce que le père de la mère de son père, donc le père de sa grand-mère paternelle, était un prince Bangangté. C’est peut-être parce que les gens veulent se venter, se gonfler partout ailleurs, qu’ils se donnent des titres qu’ils n’ont pas. Si vous posez vous-même la question à ce Théophile Kwendjeu là, de vous dire comment est-ce qu’il est soit disant « prince » ici à Bangangté, il vous dira la vérité. Et s’il veut même, amenez le moi ici à la chefferie, je vais le mettre à sa place. Ce que je sais, c’est que son feu père, le pasteur Keukwa, est originaire de Balengou dans l’arrondissement de Bazou.

Mais, il a grandi ici à Bangangté, dans le quartier qu’on appelle Ndou-dou, voilà son seul lien qu’il a avec nous les Bangangté. Donc, que les gens qui croient à ses histoires de prince, qu’il raconte partout là, sachent à quoi s’en tenir désormais. Certainement parce qu’ils veulent lui faire plaisir, pour certains intérêts personnels et égoïstes. Ça c’est leurs problèmes.

Et pour vous en dire plus, ici même à Bangangté, Théophile Kwendjeu ne pèse rien du tout, par rapport aux dignes fils et filles que j’ai dans ce royaume. Premièrement, en politique, il n’occupe aucun poste politique ici à Bangangté, même pas simple responsable de comité de base, encore moins de Sous-section Rdpc. C’était également le cas pour son défunt père, d’ailleurs. Peut-être que c’est maintenant, avec tout ce bruit, qu’il veut chercher quelques postes politiques dans le Ndé. Mais, jusqu’à présent, à ma connaissance, il n’a jamais rien occupé. Aucun poste politique important.


J’apprends seulement qu’il fait déjà des dons un peu partout, je me demande bien là où il trouve tout cet argent. Je sais que son père a quand-même laissé une modeste maison ici Bangangté, c’est d’ailleurs là-bas où vie la veuve de son défunt père. Mais, parlant de lui-même, je ne lui reconnais pas une de ses propres maisons ici à Bangangté. Quand vous avez de l’argent jusqu’à faire des dons aux autres, cela ne peut pas se cacher. Mais, connaissant bien la famille de Théophile Kwendjeu, sa mère, et tout le monde, je doute fort. Il doit y avoir des gens qui se cachent dans l’ombre pour lui donner cet argent, certainement pour des raisons que je ne peux pas imaginer. Mais, vous êtes des journalistes professionnels, allez-y faire des investigations, vous allez découvrir qui sont ces gens qui le finance dans l’ombre. Théophile Kwendjeu lui-même, ce n’est pas possible. C’est quelqu’un que je connais très bien, il venait souvent me voir ici à la chefferie, dans le passé. Mais ça fait déjà plus de 5 ans aujourd’hui, que je ne l’ai plus jamais vu avec mes yeux. Il ne vient plus ici à la chefferie.


Depuis que j’apprends qu’il fait ses dons partout là, il me fuit. Certainement, il sait ce qu’il se reproche. Il sait que moi je ne supporte pas le faux. Peut-être c’est pour cela qu’il ne met plus ses pieds ici à la chefferie. Je l’invite donc ici à la chefferie supérieure, me dire où et comment il est prince chez les Bangangté. Je vous remercie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter