Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 21Article 597976

Actualités of Friday, 21 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Tests Covid et surfacturation: Dr Malachie et Mbarga Atangana acculés par la CDC

Les ministre Malachie et Mbarga Atangana Les ministre Malachie et Mbarga Atangana

•La CDC note une surfacturation de 15 milliards CFA.

•Elle note des soupçons sur les propriétaires de la société Mediline Medical Cameroon qui a commandé les tests.

•Les ministres Malachie et Mbarga Atangana ont été clairement cités.


Les enquêtes organisées dans le cadre du rapport de l'audit de gestions des fonds Covid révèlent peu à peu les différents ministres incriminés et qui ont probablement détourné d'importantes sommes d'argent.

Un enquête de la Chambre des comptes (CDC) note par exemple une surfacturation de 15 milliards CFA dans l'achat de test Covid par une société à qui le Minsanté Manaouda Malachie a donné ce marché.

Il n'y a pas que le ministre de la Santé qui est impliqué dans cette affaire de surfacturation. Le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana est également accusé. Car selon le CDC, il a validé le prix des tests par la société Mediline Medical Cameroon 'alors qu’il n’aurait pas dû, à cause du décalage abyssal entre les prix du marché et ceux proposés par l’entreprise, soutient la CDC'.

Voici pour vous, quelques observations du CDC, relayées par le site investiraucameroun.com

'La différence de 10 415 FCFA entre le prix pratiqué par Mediline Medical Cameroon SA et celui fixé par le fabricant SD-Biosensor a entrainé pour le trésor public un coût d’opportunité de 14 581 884 800 FCFA. Autrement dit, l’État du Cameroun aurait pu réaliser une économie de 14 581 884 800 FCFA sur l’ensemble des marchés passés en 2020 avec Mediline Medical Cameroon SA, si la commande avait été directement adressée à SD-Biosensor'

'Au quatrième trimestre 2020, le Minsanté a continué d’acheter des tests de marque Standard Q Covid-19 Ag Test SD-Biosensor auprès de Mediline Medical Cameroon SA au prix unitaire de 17 500 FCFA, alors qu’il est établi qu’à cette période, le Minsanté aurait pu également les acquérir par le biais du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme au prix unitaire de 4,97 USD, soit 2932,3 FCFA'

' les critères de sélection des prestataires et les conditions dans lesquelles les marchés spéciaux ont été passés, sont restés inconnus de la Chambre des comptes, ce qui traduit une certaine opacité'.

Rejoignez notre newsletter!