Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 14Article 589330

General News of Wednesday, 14 April 2021

Source: Le Soir n°1142

Task-forces anti-Covid : ce que les camerounais doivent savoir

Depuis le décret du Président de la République portant mise sur pieds d’une force opérationnelle pour renforcer la riposte des pouvoirs publics contre le Coronavirus, certaines officines à Pamphlets sont visiblement mises en branle, à travers une vaste campagne de dénigrement lancée contre certains proches collaborateurs du Chef de l’État.
Dans leur course folle à la déstabilisation, les francs-tireurs reviennent à la charge, après avoir décrié la Task-Force relative au Chan qui a pourtant brillé par un bilan très élogieux. Pour les camerounais lucides, il s’agit tout simplement d’un autre pétard mouillé quand on sait que le fait pour le chef de l’État de confier, une fois encore cette Task-Force au Ministre d’État, SGPR traduit à suffire son satisfecit de la dernière copie rendue par son proche collaborateur dans le cadre de la précédente Task-Force.

Les agitateurs de médias sont une fois de plus au-devant de la scène. Pour cette fois, c’est la Task-Force anti-Covid qui fait jaser les aboyeurs et broyeurs d’un autre genre. La manœuvre perfide est habilement ficelée : la presse à gage est mise à contribution. Fort heureusement, les proches collaborateurs du chef de l’Etat sont avisés. Pas question de céder aux sirènes déstabilisatrices de ces oiseaux de mauvais alois qui, à la course folle à la délation, écument les rédactions des francs-tireurs pour tenter de remettre en cause la Task-Force anti-Covid mise sur pieds par le Président de la République.



En effet, depuis la décision du Président Paul Biya de mettre sur pieds une force opérationnelle pour renforcer la riposte des pouvoirs publics contre le Coronavirus, une certaine presse à gage, est visiblement en branle, pour déverser dans l’opinion, des flots de diatribes à la charge de la Task-Force anti-Covid. L’on aurait dit, une autre occasion de plus pour ces maîtres chanteurs de ternir l’image de marque du Cameroun, en dressant comme à l’accoutumée un tableau sombre entre complots, luttes pouvoi-ristes et messes basses derrière chaque Grands Projets visant le bien-être des populations.



D’où cette cabale ourdi contre certains proches collaborateurs du Chef de l’Etat, placés par ce dernier au centre de deux dossiers de la première importance que sont la lutte contre la Covid-19 et l’organisation de la Can 2021 au Cameroun, en janvier 2022. Tenez ! Au Cameroun, certains débrouillards qui se sont improvisés donneurs de leçons croient dur comme faire, que la meilleure manière d’informer se trouve dans un sensationnel qui cache mal le mensonge et cultive la délation.

Passés maîtres dans l’art de la désinformation, ils tentent désormais de duper des concitoyens, mettant en scène une certaine « Task-Forces Gate »; pour faire cf pire à l’opinion nationale que sous le couvert de ces unités opérationnelles, quelques collaborateurs du Chef de l’État s’accaparent la gestion de certains projets dits juteux, à coups de milliers de milliards.

Pourtant, il est établi que la Task-Force relative au Chan et à la Can se solde par un bilan très élogieux du Chan dressé par le Président de la Fifa en personne, M. Gianni Infantino au lendemain de cette compétition. L’on note également le bilan très élogieux dressé par M. Ahmad Ahmad, dont l’hostilité envers notre pays a pourtant été des plus fortes lorsqu’il présidait aux destinées de la Caf.

Que dire de la sortie de terre de nouvelles infrastructures sportives qualifiées de bijoux architecturaux par l’ensemble de la communauté footballistique mondiale, et amenant certains journalistes de Canal+, Bein Sports et autres à affirmer sans ambages qu’en ce qui concerne les stades singulièrement, le Cameroun est prêt pour accueillir une Coupe du Monde de Football ? Il n’y a qu’à comprendre qu’il n’y a pas meilleure preuve de succès pour une Task-Force, de par ces rapports favorables unanimes des instances faîtières du football au niveau continental et mondial, ainsi que les commentaires des meilleurs spécialistes du domaine.



N’en déplaise à ces agitateurs de médias, le fait pour le Chef de l’État de renouveler l’expérience de la Task-force est bel et bien une preuve évidente, s’il en était encore besoin, que celle-ci a fait ses preuves lors de la première expérience.

Dans la même veine, le fait pour le Chef de l’Etat de confier une fois encore cette unité opérationnelle au Ministre d’État, Sgpr traduit à suffire le satisfecit de la copie rendue par Son proche collaborateur dans le cadre de la précédente Task-Force.

Pétard mouillé
Que savent-ils des missions d’une Task-Force mise sur pieds ? Les attaques répétées contre les proches collaborateurs du chef de l’Etat par une presse aux ordres, qui sert les intérêts des réseaux mafieux sont indécentes. Toujours est-il qu’elles ne sont pas fondées sur les faits avérés mais uniquement motivées par la volonté de nuisance pouvant amener à céder au chantage. Si cette autre vérité que l’on ne saurait occulter est que la création de ces Task-Forces, aussi bien pour l’un ou l’autre cas, interviennent toujours dans un contexte de forts soupçons de mauvaise gestion. Ce qui est d’autant plus logique que c’est l’idée même à la base de la définition de Task-Force (force opérationnelle) : une forme d’organisation temporaire créée spécialement pour exécuter plus efficacement une tâche ou activité donnée.

Dans un Cameroun où tous les coups sont permis, quand l’on veut atteindre lés objectifs inavoués ou se nourrir dans les poubelles, cette autre séance de maraboutage autour de la Task-Force anti-Covid n’étonne plus. Cette tentative de déstabilisation non avenue n’est qu’un pétard mouillé. Ceux qui s’acharnent contre la Task-Force anti-Covid usent du terrorisme psychologique pour tenter de soumettre à leurs desseins inavoués.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter