Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 22Article 563846

General News of Tuesday, 22 December 2020

Source: Actu Cameroun

'Tant que le président Paul Biya est au pouvoir, nous allons continuer de l’accompagner'

Jeanne Nsoga, la secrétaire général de ce parti pro-Biya, pense que dans d’autres pays, le MRC n’aurait pas eu accès à la parole.
Le Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), parti politique minoritaire, soutien du régime Biya, ne porte pas le MRC dans son cœur. Invitée sur ABK radio ce mardi 22 décembre 2020, Jeanne Nsoga, la secrétaire général du FNSC, n’a pas été tendre avec le parti de Maurice Kamto.

« A quel niveau est ce que le MRC existe-t-il réellement ? Les médias veulent mettre au-devant ce parti. Dans d’autres pays un parti qui a refusé de participer à un certain nombre de manifestations politiques n’aurait pas eu accès à la parole. Je dirais que ce parti emmène une certaine animation sur l’aspect politique du pays. », affirme-t-elle.

Pour la militante, les gens vont apprendre à faire la différence entre un parti au pouvoir et un parti allié au Président de République. Ce que je sais, dit-elle, c’est que notre parti participe à la vie politique de ce pays; l’opposition a son rôle à jouer et nous avons le nôtre.



« Interpeller ce n’est pas lancer des insultes, non! C’est ressortir les manquements observés au sein de la société, c’est ce que fait le président du FNSC.», précise Jeanne Nsoga, avant de réaffirmer le soutien de son parti au chef de l’Etat.

Un parti en lambeau
« Tant que le président Paul Biya est au pouvoir, nous allons continuer de l’accompagner. Si jamais il advient qu’il n’y soit plus, le rôle d’un parti reste de chercher à s’emparer du pouvoir, ce qui sera fait. », promet-elle.

Pour mémoire, une dizaine de responsables du FSNC de Issa Tchiroma Bakary (photo), le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), ont démissionné du parti le jeudi 26 novembre 2020.

Le collectif des démissionnaires porté par un certain El Ousmanou Sadjo Daïrou a notifié le président national du parti, de leurs décisions de quitter les rangs du FSNC. Ils estiment que la hiérarchie locale du parti ne leurs permet pas de travailler pour les populations qui les ont élu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter