Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 23Article 486847

General News of Thursday, 23 January 2020

Source: Emergence N°1605

Télécommunications : Garoua face à de nouvelles menaces

La ville de Garoua et ses environs font face depuis quelque temps à des actes de vandalisme sur les installations des réseaux des postes et télécommunications. Une situation qui cause au passage des coupures de réseau plus ou moins prolongées. Les populations et les pouvoirs publics s’engagent à mener une croisade contre ce phénomène.

Il suffit de faire un tour dans certains quartiers de la ville de Garoua et ses environs pour constater les traces d’actes de vandalisme commis sur les installations des réseaux des postes et télécommunications (PT). Il s’agit des trous et autres indices qui sont visibles sur les lieux. « Le phénomène de vandalisme sur les réseaux de PT prend aujourd’hui une proportion inquiétante vu la fragilité des équipements », confirme Etienne Djonfabé, chef des services de communication électronique à la délégation régionale des Postes et Télécommunications pour le Nord. Les télécommunications qui renvoient officiellement à la communication électronique, sont d’une importance capitale dans la mesure où elles assurent la transmission à distance d’informations avec des moyens à base d’électronique, d’informatique, et de transmission filaire, optique ou électromagnétique. Leur destruction par des personnes véreuses entraîne le ras-le-bol des populations dans cette partie du pays.

« Ça m’inquiète, ce n’est pas une bonne chose. En tant que citoyens nous sommes invités à protéger ces installations électroniques pour éviter des coupures de réseaux de communication à répétition dans la ville. Nous devons dénoncer toute personne qui serait tenté de vandaliser les installations des réseaux PT dans notre entourage », fait entendre Hamadama Karimoun, habitant de la ville de Garoua. Pour combattre les inciviques, des mesures sont prises par les pouvoirs publics qui ne ménagent aucun effort comme l’explique Etienne Djonfabé : « les mesures prises à notre niveau, c’est la sensibilisation. Tous les jours partout où nous avons nos équipements, nous prenons la peine de dire aux gens que ce que nous faisons n’estpas un jeu, tout acte de vandalisme sur le réseau des télécommunications expose l’auteur à une amende ». Au-delà des sanctions qui peuvent s’appliquer à toute personne rendue coupable d’actes de vandalisme sur les réseaux de télécommunication, le bon sens doit interpeller chacun à la protection de ces biens, surtout quand on sait la place qu’ils vont occuper dans la retransmission des grands rendez-vous sportifs qui s’annoncent fort bien au Cameroun, mais aussi le double scrutin local du 09 février prochain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter