Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 23Article 563957

General News of Wednesday, 23 December 2020

Source: Actu Cameroun

Syndicat de 2000 CFA : quand Haman Mana s'y mèle

Les deux journalistes ne s’accordent pas sur le concept qui anime la galerie sur les réseaux sociaux ces dernières semaines.

Depuis quelques semaines, les internautes ne manquent pas quoi se mettre sous la dent avec la survenue du fameux «?Syndicat 2?000 FCFA?». Les initiateurs du concept, du moins hilarant pour beaucoup, s’appesantissent sur la somme à donner à une femme après un rendez-vous amoureux.

«?Le prix du transport du taxi c’est 2?000. C’est une décision du Syndicat [des hommes]. Celui qui donne plus sera puni conformément à la réglementation en vigueur fixée par le Syndicat?», peut-on lire sur les pages de ceux qui s’autoproclament « syndicalistes ».

Le phénomène a tellement pris de l’ampleur que les entreprises et même les hommes de médias en sont intéressés, chacun à sa manière.

Pour Haman Mana, le jeu dévalorise la femme en la réduisant au simple frais de taxi : «?Cette histoire de Syndicat a une charge machiste tellement pesante qu’il faut envoyer en psychanalyse tous ceux qui se prêtent à cette lourde pédanterie?», commente le journaliste et directeur de publication du quotidien Le Jour.

Un avis que son confrère Paul Mahel ne partage pas car selon lui, le «?Syndicat 2?000 FCFA?» permet d’adoucir les mœurs, d’apaiser même les tensions : «?À tous ceux qui estiment nous qui parlons de syndicat sommes puérils et immatures, je réponds : on accepte. Il y a déjà assez de tristesse dans ce bas monde et notre pays n’est pas en reste. L’année qui s’achève a été tellement difficile pour les uns et les autres. Le sang et les larmes ont coulé. Presque chacun d’entre nous a perdu un proche ou une connaissance. Tous les sujets aujourd’hui sont devenus clivants. Si pour une fois on peut avoir un sujet qui mettent de côté des tensions et les clivages, un sujet que tout le monde peut aborder sans référence à la tribu, à l’ethnie ou à la chapelle politique, un sujet qui le temps d’un week-end nous fasse oublier l’onde trouble des lendemains incertains dans laquelle nous sommes... eh bien moi j’achète aussi bête et enfantin que cela puisse paraître?», réplique Paul Mahel.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter