Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 03Article 503077

Opinions of Friday, 3 April 2020

Journaliste: Nyëbë Edoa

Supposée mort de Biya: Chantal Biya et sa secte décidées à garder le pouvoir

C'est un secret de Polichinelle : l'usurpateur BIYA BI MVONDO, dernier grand dictateur Africain et génocidaire devant l'Éternel, n'est plus au commande du navire Cameroun. Déjà illégitime, il est dans le meilleur des cas actuellement grabataire et sénile.

Même en cas de maladie grave, qui l'empêche d'assumer ses fonctions, la vacance doit être constatée. Pour cela, ne comptons pas sur le parlement ou la "justice". La séparation des pouvoirs n'a JAMAIS existé au Cameroun.

Prenons donc nos responsabilités, et disons non à toute tentative de transition politique gré à gré. Les thuriféraires du régime génocidaire doivent être neutralisés par tous les moyens, en commençant par les dauphins potentiels du tyran.

Chantal Biya et sa secte font tout pour garder le pouvoir. L'argent qu'ils ne veulent pas mettre à la disponibilité du peuple pour combattre la pandémie du Covid-19, ils l'utilisent certainement pour corrompre leurs alliés extérieurs, et en cas de chute, pour s'exiler avec. Francophones, levons nous comme un seul homme. Et luttons pour la postérité.

Il ne fait l'ombre d'aucun doute que le gouvernement illégitime nous a abandonné à notre sort. Vous remarquerez que, les initiatives privées, aussi petites soient-elles, sont la vraie riposte contre la pandémie : les autorités essaient seulement de redorer leur blason, maculé d'incompétence et de forfaiture. Ne soyez pas dupes : le peuple peut crever de faim et du #Coronavirus, leur priorité c'est l'après Biya qu'ils vont défendre comme de petits diables.

Nous sommes certes entre le marteau et l'enclume : la pandémie du Covid-19 et la continuité de la dictature. Personnellement, je préfère mourir à la Poste Centrale plutôt qu'à l'hôpital central. Je préfère crever par balles que par Coronavirus.

La libération de Rosange Jimegni et ses compagnons n'est qu'une distraction. Le régime est aux abois. Le devoir et le patriotisme nous exigent de lui donner le coup de grâce. Que chacun prennent soin des siens du mieux qu'il pourra. Résistants, entraidons-nous et veillons les uns sur les autres. Augmentons parallèlement notre capacité de nuisance à tous les niveaux. Soyons vigilants et organisés, car comme le disait Noomane Raboudi, "Dans une dictature, tout va bien jusqu'au dernier quart d'heure".

Surtout, n'oublions pas que, NOUS SOMMES DU BON CÔTÉ DE L'HISTOIRE...

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter