Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 21Article 591439

General News of Wednesday, 21 April 2021

Source: Cameroon Info

Sud-Ouest : Paul Biya fait parler son coeur

Ils sont gratifiés pour les performances réalisées lors de la campagne cacaoyère 2017-2018.

Les producteurs de cacao de la région du Sud-Ouest étaient à l’honneur le 20 avril 2021 à Buea. Plus de 750 d’entre eux ont reçu des mains du ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana la prime de qualité instituée par le président de la République Paul Biya. Classés deuxième (derrière les cacaoculteurs du Centre), au terme de la campagne cacaoyère 2017-2018, les producteurs du Sud-Ouest ont reçu une prime totale de 170 millions de Francs CFA.

Ils avaient réalisé des ventes cumulés estimées à 2429 tonnes de cacao de grade 1. Selon la CRTV-Radio qui relate la cérémonie de remise de la récompense des planteurs du Sud-Ouest, le ministre du Commerce a transmis les encouragements du président de la République aux bénéficiaires et leur a promis le soutien permanent des pouvoirs publics.

La radio publique précise que les planteurs évoluent dans un environnement peu favorable à une activité sereine (allusion au conflit armé qui sévit dans la région depuis la fin de l’année 2017) cumulé à une instabilité des prix des matières premières agricoles sur le marché international. Un représentant des 14 coopératives ainsi récompensées, pense qu’elles auraient pu faire mieux si les zones de productions étaient désenclavées et l‘accès au matériel végétal rendu facile.

Luc Magloire Mbarga Atangana a promis de trouver des adéquates solutions aux doléances que les cultivateurs de cacao du Sud-Ouest ont posées. Le ministre a présenté l’objectif de la prime de qualité qui est de récompenser le savoir-faire, la qualité et l’effort des uns et des autres. Il appelle ceux qui hésitent encore à franchir le pas et faire de la cacaoculture une vocation.

Au terme de la saison cacaoyère 2017-2018, le Ministère du Commerce relevait un accroissement de la production nationale. De 231.642 lors de l’exercice précédent, elle était passée à 253.510 tonnes. La qualité des fèves était aussi appréciée. A l’époque, les observateurs notaient «une meilleure valorisation locale de la fève camerounaise».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter