Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 10Article 519406

General News of Wednesday, 10 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Sucession gré à gré: Tiriane Noah éventre le plan de Paul Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La vice-présidente du MRC s'oppose catégoriquement à l'idée d'une sucession de gré à gré à la tête du Cameroun.


Très discrète depuis la sortie de prison de son président Maurice Kamto, Tiriane Noah continue de suivre l'actualité socio politique de son pays. Elle a brisé son long silence ce mercredi en s'exprimant sur le principal sujet d'actualité de ces dernières semaines au Cameroun.

A travers une publication sur les reseaux sociaux, Tiriane Noah a fustigé le régime Biya pour ses nombreux déboirs et sa gestion calamniteuse du Cameroun. "L'histoire a retenu que le régime en place en violation de ses propres lois a embastillé plus de 200 militants du MRC. Accusés de terrorisme, d'hostilité à la patrie, de rébellion etc, tous attendaient la peine de mort. Faute de donner l'eau, la lumière au peuple camerounais, Biya venait de remporter le titre du tyran ayant le plus grand nombre de prisonniers politiques. Cette épisode reste gravée dans l'histoire politique du Cameroun. En ce moment nos camarades dont le vice président Mamadou Mota reste encore enfermés. Nous avons une pensée pour eux et nous sommes fière de savoir qu'ils résistent à l'oppresseur qui a cru qu'être".

Pour la vice présidente de Maurice Kamto, un tel régime ne mérite plus de gouverner le Cameroun. "Au pays de si je savais " allait freiner notre détermination à libérer ce pays d'un régime qui a échoué à développer notre Cameroun. Bientôt une histoire, un récit de cette épisode..Non au Hold up. Non au gré à gré" écrit-elle, refoulant l'idée d'une sucession gré à gré au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter